Ligue de Diamant/Finale de Bruxelles : De bonnes performances pour certains favoris pour les Mondiaux

Ligue de Diamant/Finale de Bruxelles : De bonnes performances pour certains favoris pour les Mondiaux©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 06 septembre 2019 à 22h13

A trois semaines des Mondiaux de Doha, le rideau a été tiré sur la Ligue de Diamant avec la finale de Bruxelles où Noah Lyles sur le 200m, Malaika Mihambo à la longueur et Christian Taylor au triple saut ont brillé et laissé entrevoir le meilleur pour les championnats du monde.

Clap de fin pour la Ligue de Diamant ! Une semaine après Zürich, le deuxième épisode des finales du principal circuit de la saison a eu lieu ce vendredi au Stade du Roi-Beaudoin de Bruxelles et, à trois semaines des Mondiaux de Doha, les positions se sont précisées. Au Qatar, il faudra compter sur Noah Lyles en ce qui concerne le 200m. En effet, après avoir remporté le 100m en Suisse, l'Américain est devenu le premier athlète à réussir le doublé avec le demi-tour de piste en Ligue de Diamant, s'imposant en 19''74 devant Ramil Guliyev (19''86) et André de Grasse (19''87), qui ont tous deux signé leur meilleur performance de la saison dans une course qui a été perturbée par une averse arrivée à point nommé et avant laquelle l'Américain a souffert d'ennuis gastriques. « Que cette course a été chaotique. A peu près tout ce qui pouvait arriver est arrivé mais je suis satisfait d'avoir su gérer tout ça, a confié Noah Lyles après la course. C'est pour cela que j'entraîne tous les jours mon corps et mon esprit. Je peux désormais savoir que ça valait le coup. Cela me donne plus de confiance en vue des championnats du monde. Il faudra que j'y réussisse la meilleur course de ma carrière afin de remporter l'or. » L'autre doublé de la soirée revient à Sifan Hassan qui, après avoir remporté le 1500m à Zürich, s'est adjugé le titre sur le 500m (14'26''26) devant Letsenbet Gidey (14'29''54) et Konztanze Klosterhalfen (14'29''89). Dina Asher-Smith s'est également affirmée sur le 100m avec sa meilleure course en 2019 (10''88), prenant le pas sur Shelly-Ann Fraser-Pruce (10''95) et Marie-Josée Ta Lou (11''09). « Je suis vraiment heureuse de ma course, c'était vraiment incroyable ici. C'était un bon dernier test en vue de Doha, a confié Sifan Hassan à l'issue de sa course. J'ai bien amélioré mon dernier 100m mais ça va être important de garder un bon rythme aux Mondiaux et j'espère m'y imposer. »

Mihambo a conclu son sans-faute

L'autre performance de la soirée est celle de Malaika Mihambo. L'Allemande, victorieuse à Bruxelles avec une marque à 7,03m, a signé sa neuvième victoire en autant de concours cette saison, avec seulement trois sauts à son actif sur les six autorisés, en devançant Brittney Reese (6,85m) et Katarina Johnson-Thompson (6,73m). « Mon objectif était la victoire et je l'ai fait ! Je ne pouvais pas espérer mieux, a déclaré Malaika Mihambo à l'issue du concours. Si je n'ai pas beaucoup sauté ce soir, cela tient au fait que j'étais focalisée sur mon entrainement intense en vue de Doha et j'ai voulu utiliser le moins d'énergie possible. Attendre de voir si les autres concurrentes allaient sauter plus loin que moi était plus exténuant que mes propres sauts. Sur mon meilleur essai, j'étais à 20 centimètres de la planche, il y a donc matière à m'améliorer. » En l'absence de Mélina Robert-Michon, le concours du disque féminin a vu Yaimé Pérez (68,27m) prendre une nouvelle fois le meilleur sur Sandra Perkovic (66,00m) et Kristin Pudenz (63,73m), confirmant sa forme du moment en vue des Mondiaux. Chez les hommes, Daniel Stahl a pris les commandes du concours dès le premier essai (68,68m) pour ne jamais être rattrapé par Lukas Weisshaidinger (66,03m) et Fedrick Dacres (65,27m). Seul Français en lice dans cette deuxième finale de la Ligue de Diamant, Djilali Bedrani n'a pas pesé sur le 3000m steeple. Dixième de la course (8'16''60), il a terminé loin de Getnet Wale (8'06''92), qui s'impose devant Soufiane El Bakkali (8'07''08) et son compatriote Lamecha Girma (8'07''66), auteur du meilleur temps de sa carrière. Sur le sautoir, le triple saut masculin a donné une petite idée de ce qu'on pourrait retrouver à Doha avec Christian Taylor qui, grâce à un nouveau record du meeting (17,85m) a pris le meilleur sur son ami Will Claye (17,22m) alors qu'Omar Craddock (17,17m) complète un podium 100% américain. Ce jeudi, en ouverture au cœur de Bruxelles, Tomas Walsh (22,30m) est devenu le premier à conserver son titre en Ligue de Diamant au lancer du poids, devançant Darlan Romani (22,15m) et Ryan Crouser (22,08m).

Cheruiyot plus fort que les frères Ingebrigtsen sur 1500m

Des concours où Mariya Lasitskene à la hauteur (1,99m) et Katerina Stefanidi à la perche (4,83m) ont brillé. « Mon objectif était la victoire donc je suis satisfaite. C'était dur et il faisait vraiment froid mais, malgré tout cela, je me suis sentie bien, a confié la Russe. Bruxelles était ma dernière compétition avant Doha et mon seul but là-bas sera de l'emporter et d'améliorer ma meilleure marque personnelle. » Le 1500m masculin a vu les frères Ingebrigtsen tomber sur plus fort qu'eux en la personne de Timothy Cheruiyot (3'30''22). « La course a été si agréable. C'est naturel pour moi d'être à l'avant et c'est pour cela que j'ai décidé d'attaquer tôt, a analysé le Kenyan après sa victoire. Il y a deux ans, j'ai remporté ma première Ligue de Diamant ici et c'est maintenant mon troisième. Je me prépare pour gagner à Doha. » Sans Pascal Martinot-Lagarde, pas qualifié pour cette finale, Orlando Ortega a fait la loi (13''22) sur le 110m haies devant Ronald Levy (3''31) et Sergey Shubenkov (13''33). « Je suis heureux de remporter mon deuxième trophée de la Ligue de Diamant. Le chrono n'importait pas aujourd'hui, c'est la victoire qui importait, a confié l'Espagnol après sa victoire. Il faisait froid mais ça n'a pas eu d'influence sur moi. J'étais très concentré et je suis allé chercher la victoire. Je suis en grande confiance pour Doha, où j'aurai pour but la médaille d'or. » Les haies hautes ont vu Danielle Williams s'imposer chez les femmes (12''46) quand le 400m a été dominé par Michael Norman (44''26) et la soirée a été conclue par le succès de l'Américaine Ajee Wilson sur le 800m (2'00''24) devant sa compatriote Raevyn Rogers (2'00''67) et l'Ougandaise Winnie Nanyondo (2'00''69). « C'était la course parfaite pour préparer Doha. Je ne sais pas si je suis une des favorites pour le titre mondial... Je garde la tête baissée et je continue de travailler dur, a confié l'Américaine. Je ne prends rien pour acquis mais cette victoire est une bonne source de confiance. » Place donc maintenant à la phase finale de la préparation pour Doha et des Mondiaux à nul autre pareil.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.