Les Bleus champions de la récup'

Les Bleus champions de la récup'©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 13 janvier 2017 à 22h38

La lanceuse de marteau Manuela Montebrun a récupéré jeudi 12 février la médaille de bronze des Jeux olympiques de Pékin 2008, après la disqualification pour dopage d'une de ses adversaires. Son cas est loin d'être inédit dans l'athlétisme tricolore.

C'est même presque devenu une spécialité française.

Mondiaux 2005, Manuela Montebrun, déjà elle, termine 4e du concours du marteau. La Russe Olga Kuzenkova l'emporte, mais elle est disqualifiée. Montebrun récupère le bronze quelques années plus tard. Mais elle pourrait bien glaner l'argent sous peu, car la 3e de 2005, en argent aujourd'hui, est à son tour sous le coup d'une procédure de disqualification et pourrait perdre ses titres. Montebrun pourrait donc bien changer de couleur une nouvelle fois.

Les courses ne sont pas épargnées par le phénomène. En 2004, les Françaises du relai 4x100m, emmenées par Muriel Hurtis, récupèrent la médaille d'argent des Mondiaux de 2001. Le relai américain l'avait emporté à l'époque, mais après un contrôle positif, Kelli White reconnait se doper depuis décembre 2000. Toutes ses médailles lui sont donc retirées. C'est également pour cette raison que Muriel Hurtis a finalement gagné le bronze du 200m des championnats du monde de 2003.

Les hommes ne sont pas en reste. Aux Mondiaux de 2003, le relai français de 4x100m, qui compte dans ses rangs Leslie Djhone et Stéphane Diagana, explose le record de France et décroche l'argent. Sauf qu'une nouvelle fois, le vainqueur, en l'occurrence le relai américain, est disqualifié pour dopage quelques mois plus tard.

En 2012, on prend les mêmes, et on recommence. Le relai américain, en argent, est disqualifié suite au contrôle positif aux stéroïdes de Tyson Gay. Cela bénéficie au relai français, emmené par Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, qui récupère la médaille de bronze.

Les échantillons prélevés sur les sportifs après les compétitions sont, sauf exception, conservés 10 ans par les instances anti-dopage, et ils peuvent être re-testés tout au long de cette période. Il faudra donc attendre 2026 pour avoir les résultats définitifs des Jeux olympiques de Rio...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU