L'IAAF a fixé les règles pour se qualifier pour Tokyo

L'IAAF a fixé les règles pour se qualifier pour Tokyo©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 31 juillet 2018 à 17h21

A deux ans de l'échéance, l'IAAF a publié l'ensemble des règles qui régiront le processus qualifiant les athlètes pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

1900, c'est le nombre de places disponibles pour les épreuves d'athlétisme aux Jeux Olympiques de Tokyo. Suite à la réunion du Conseil de l'IAAF, l'instance mondiale a dévoilé les contours du processus de qualification qui démarrera pour certaines épreuves à partir du 1er janvier 2019 avec une fenêtre de qualification qui se terminera le 29 juin 2020, un mois avant le début des épreuves dans la capitale japonaise. Alors que chaque pays pourra inscrire un maximum de trois athlètes et une équipe de relais par épreuve, toute nation n'ayant pas d'athlètes qualifiés pourra demander la qualification d'un ou d'une de ses représentants dans une épreuve sauf les épreuves combinées, le 10 000m et le 3000m steeple.

Les minima ou le classement mondial feront foi


Comme avant chaque compétition internationale, l'IAAF fixera d'ici au 1er novembre 2019 les minima impératifs en vue d'une qualification pour les épreuves des Jeux Olympiques de Tokyo. Mais, selon les règles mises en place par la Fédération Internationale, ce ne sera pas le seul moyen de se qualifier pour les JO 2020. En effet, l'IAAF a mis en place une deuxième voie de qualification qui passe par le classement mondial à l'issue de la fenêtre de qualification. Reste le cas particulier des relais, et notamment du relais 4x400m mixte, où huit des seize places seront automatiquement distribuées aux finalistes des championnats du monde de Doha, en 2019. Les huit places restantes seront accordées en fonction d'un classement basé sur les deux meilleurs temps de chaque nation. La liste définitive des athlètes qualifiés pour les Jeux Olympiques sera publiée dès le 1er juillet 2020 avant l'allocation des quota restants entre le 2 et le 5 juillet 2020. Pour les athlètes français en lice pour les places aux Jeux de Tokyo, la course va donc commencer dans un peu moins d'un an.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.