Kenya : Soupçonné d'avoir assassiné son épouse, le mari d'Agnes Tirop recherché

Kenya : Soupçonné d'avoir assassiné son épouse, le mari d'Agnes Tirop recherché©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le jeudi 14 octobre 2021 à 16h00

Le mari d'Agnes Tirop, soupçonné d'avoir assassiné son épouse, est actuellement recherché par la police. Cette athlète kényane a été retrouvée poignardée à son domicile.



Vingt-quatre heures après, le Kenya ainsi que le monde de l'athlétisme restent sous le choc. Ce jeudi, la police kényane est à la recherche du mari d'Agnes Tirop, soupçonné d'avoir assassiné son épouse. Cette mort brutale a fait la Une de nombreux journaux locaux. Agnes Tirop était une jeune athlète, âgée de seulement 25 ans, et qui s'était ainsi déjà construit un beau petit palmarès dans sa spécialité, avec notamment deux médailles mondiales sur la distance du 10 000 mètres, en 2017 ainsi qu'en 2019, ainsi qu'une quatrième place lors des tous derniers Jeux d'été 2020 de Tokyo au Japon, cette fois sur la distance du 5 000 mètres. Il y a à peine un mois de cela, la sportive avait alors battu un record du monde, celui sur la distance du 10 kilomètres sur route, en 30'01, à l'occasion d'une course exclusivement féminine et disputée du côté de Herzogenaurach en Allemagne.

 « Un appel aux parents de Tirop pour leur dire qu'il avait fait quelque chose de mal »

Agnes Tirop a été découverte morte, poignardée, à son propre domicile situé du côté de Iten. Cette ville en altitude est à l'ouest du Kenya et c'est également là où s'entraînent de nombreux coureurs de fond ainsi que de demi-fond. Ce mercredi, Tom Makori, commandant de police du district de Keiyo North, où est située cette fameuse ville de Iten, assurait que le principal suspect n'était autre que Emmanuel Rotich, le mari d'Agnes Tirop, dans des propos rapportés par l'AFP : « Il a passé un appel aux parents de Tirop pour leur dire qu'il avait fait quelque chose de mal. Donc nous pensons qu'il sait ce qui s'est passé. » Ce jeudi, auprès de l'AFP, ce même commandant a également confié : « Nous avançons dans la recherche du tueur. Plus tôt nous le ferons révéler les circonstances qui ont conduit au meurtre de la jeune fille, mieux ce sera pour nous tous. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.