Justice : Pistorius débouté de sa dernière demande d'appel

Justice : Pistorius débouté de sa dernière demande d'appel©Media365

Aurélien CANOT, publié le lundi 09 avril 2018 à 18h22

Fin de l'histoire pour Oscar Pistorius. Condamné à treize ans et cinq mois en novembre dernier après que sa peine a été alourdie, pour le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp en 2013, le champion paralympique sud-africain avait fait appel auprès de la Cour constitutionnelle, mais il a été débouté.

Fin de l'histoire pour Oscar Pistorius. Condamné à treize ans et cinq mois en novembre dernier après que sa peine a été alourdie, pour le meurtre de sa compagne Reeva Steenkamp en 2013, le champion paralympique sud-africain avait fait appel auprès de la Cour constitutionnelle, mais il a été débouté. Lundi, la plus haute instance judiciaire du pays a annoncé que « la demande d'appel (devait) être rejetée car elle ne concerne pas la juridiction de cette cour ». Dans la foulée, le parquet général a, lui, confirmé que Pistorius avait désormais épuisé toutes les voies de recours possibles. L'athlète amputé des deux jambes devenu lors du 400m des JO de Londres le premier athlète paralympique à s'aligner sur une course aux côtés des valides, ce qui avait fait de lui une véritable star en Afrique du Sud, va donc devoir continuer à purger sa peine.

Pistorius a brûlé tous ses jokers

Actuellement en détention dans la prison d'Atteridgeville, en banlieue de Pretoria, Pistorius avait été condamné en 2014 à seulement cinq ans de prison pour « homicide involontaire ». Mais dès lors que la Cour suprême d'appel a requalifié son acte en meurtre, le Sud-Africain avait vu sa peine passer à treize ans et cinq mois. Une peine qu'il va devoir effectuer en totalité. « C'est le bout du chemin dans cette affaire. Il n'y a plus d'autres options juridiques disponibles », a déclaré à l'AFP le porte-parole du parquet général alors que Pistorius venait tout juste d'apprendre qu'il avait été débouté de son appel. Le revers de trop pour l'ex-champion. Le dernier revers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.