JO de Tokyo : La période de qualification suspendue jusqu'au 1er décembre

JO de Tokyo : La période de qualification suspendue jusqu'au 1er décembre©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 08 avril 2020 à 12h02

En raison du report d'un an des Jeux Olympiques de Tokyo, la Fédération internationale d'athlétisme a décidé de suspendre jusqu'au 1er décembre la période de qualification.

Nous sommes en avril, la saison d'athlétisme en plein air devrait commencer petit à petit et les athlètes devraient continuer à tenter de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo en réussissant les minimas imposés. Mais le coronavirus est passé par là, les Jeux Olympiques de Tokyo ont été reportés d'un an, et la saison d'athlétisme ne commencera pas avant de nombreuses semaines. La Ligue de Diamant débutera ainsi, au mieux, le 7 juin à Eugene aux Etats-Unis.

Les athlètes déjà qualifiés le resteront

En raison de ces conditions très spéciales, la Fédération internationale d'athlétisme a décidé, en accord avec la commission des athlètes et les présidents des Fédérations continentales, de suspendre la période de qualification olympique jusqu'au 1er décembre 2020. Ainsi, les performances réussies pendant les huit prochains mois ne permettront pas de décrocher un billet pour Tokyo, mais ceux qui avaient déjà réussi les minimas resteront éligibles à une sélection l'année prochaine (comme c'est le cas pour Yohann Diniz par exemple côté français). La prochaine période de qualification débutera donc le 1er décembre, et durera jusqu'au 31 mai 2021 pour le 50km marche et le marathon, et le 29 juin 2021 pour les autres disciplines.

Coe satisfait pour l'équité

« Je suis reconnaissant du travail détaillé et des commentaires de notre commission des athlètes et de notre conseil, qui estiment que la suspension des qualifications olympiques pendant cette période donne plus de certitude pour la planification et la préparation des athlètes. C'est la meilleure façon de traiter cela avec équité, étant donné les défis des voyages internationaux et les restrictions aux frontières gouvernementales, s'est félicité le président de World Athletics Sebastian Coe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.