Enfin la bonne pour Lavillenie ?

Enfin la bonne pour Lavillenie ?©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mardi 08 août 2017 à 09h15

Ce mardi soir, le Français tentera de décrocher enfin son premier titre de champion du monde de saut à la perche après des qualifications faciles. Un titre qui lui échappe depuis ses débuts en 2009...

Quadruple médaillé aux Mondiaux en plein air, champion olympique en 2012 à Londres, triple champion d'Europe, douze fois champion de France, il ne manque qu'un titre à Renaud Lavillenie : celui de champion du monde. Un titre après lequel il court depuis ses débuts en 2009. Le protégé de Philippe d'Encausse y est toujours arrivé comme un favori et en est souvent reparti déçu. Pour cette édition 2017, la donne a changé. Après ses larmes sur la deuxième place du podium lors des derniers Jeux de Rio, le Clermontois affiche plus de décontraction. Trop ? Le perchiste français est toujours resté bloqué à 5,87m cette saison quand l'Américain Sam Kendricks enchainait les sauts à 6m. Mais pas de quoi effrayer le recordman du monde qui, tout au long de la saison, n'a gardé que Londres en ligne de mire.
Lavillenie en confiance
Cette attitude semble lui réussir malgré une saison délicate entre soucis physiques et absence de résultats significatifs. A l'aube de la compétition, le Clermontois reconnaissait : « Je me retrouve dans une position qui était celle de mes concurrents par le passé. Est-ce que ça va me porter chance ? Je ne sais pas », répondait l'intéressé. Les qualifications dimanche dernier lui ont pourtant donné raison. Le Français a d'abord fait l'impasse à 5,30m et 5,45m pour passer 5,60m du premier coup et enchaîner à 5,70m avec la même réussite.
Une concurrence en demi-teinte
L'un des autres favoris au titre mardi soir, Piotr Lisek, a terminé les qualifications sans échec. En revanche, le favori Sam Kendricks s'est fait peur en échouant à deux reprises à 5,60m. Mais l'Américain reste invaincu cette saison en passant à 5,70m quand le Polonais Pawel Wojciechowski, champion du monde 2011, a eu besoin de trois essais à 5,60m et 5,70m pour se qualifier. Mais Renaud Lavillenie pourra compter sur un autre Français, Alex Chapelle, pour le soutenir dans cette finale où « il faudra faire des bons choix. Entre le bronze et l'or, ça ne se joue souvent qu'à un saut », déclarait le leader tricolore au début de la compétition. Tout au long de cette saison, il a attendu cette finale. Au moment de s'élancer, Renaud Lavillenie se souviendra probablement que c'est dans ce même stade qu'il était devenu champion olympique en 2012.

Loïc Bailles

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Enfin la bonne pour Lavillenie ?
  • Beaucoup de personnes ne savent pas ce qu'est : "la glorieuse incertitude du sport", sinon ils encourageraient nos athlètes au lieu de les dénigrer chaque fois que cela est possible ! Merci à Mr Lavillenie ainsi qu'a Mr Bosse et aux autres qui se battent , eux !

  • Je pense qu'il ne gagnera pas, il est touché par l'épidémie de gastro entérite qui touche en ce moment déjà plusieurs athlètes ont eu ce mal, lui aussi vu ses résultats ??? Donc pour moi, ce n'est pas encore pour aujourd'hui, héla pour son "fan club" ....

  • JE PENCE Q UIL VAS LA DECROCHER

  • Il est cuit,je serais trés surpris si Lavillenie remportait la médaille d'or,ce Frimeur,se la péte de plus en plus..L'athlétisme est au plus mal en France..Le Français ne veut pas se faire mal à l'entrainement" à l'image de notre pays" rien ne marche...

    j'aimerai bien être cuit à 30 ans avec un tel palmarès, l'un des plus beaux de l'athlé français

    Pour remonter le niveau de l'athlé Français, dépêchez-vous de vous lancer !!! Et décrochez plusieurs médailles d'or pour faire la pige aux perdants. Ridicule vous êtes.

    Appréciation stupide d'un individu qui n'a sans doute jamais fait de sport en compétition. Renaud est un grand qui a un super palmarès et dans sa discipline c'est souvent compliqué.

    comment peut on dire cela d une personne qui est champion olympique plusieurs fois champions d europe recordman du monde et 4 fois médaillés au championnat du monde
    vous etes vraiment un nul sanglier 36 vous avez combien de titre pour vous permettre de critiquer