Dopage : Trois et demi de suspension pour Patrick Siele

Dopage : Trois et demi de suspension pour Patrick Siele©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le jeudi 24 septembre 2020 à 19h20

Reconnu coupable d'avoir tout fait pour fuir un contrôle antidopage en décembre dernier, le fondeur kenyan Patrick Siele a été suspendu pour trois ans et demi par l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme.



La situation de l'athlétisme kenyan vis-à-vis du dopage ne s'arrange pas. Après avoir vu Asbel Kiprop, Rita Jeptoo, Jemima Sumgong ou encore Elijah Manangoi et Alex Korio Oloitiptip, c'est au tour de Patrick Siele d'être suspendu pour une longue durée pour une affaire liée au dopage. Le 18 décembre dernier, lors d'un contrôle antidopage à Kapsabet, dans l'ouest du Kenya, le fondeur n'a pas hésité à s'enfuir afin d'éviter de se soumettre à ce contrôle, ce dernier « avait franchi une clôture pour s'échapper du complexe » selon l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme (AIU), organe indépendant de World Athletics en charge des affaires liées au dopage.

Siele absent jusqu'en septembre 2023

Reconnu coupable des faits, Patrick Siele a été initialement suspendu pour quatre ans par l'AIU. Face à sa bonne volonté durant la procédure, au fait qu'il ait « rapidement admis sa faute » mais également en raison du fait qu'il s'agit de « sa première expérience de contrôle hors compétition et de son manque relatif d'éducation antidopage, ce qui a pu contribuer à son erreur », la sanction a été finalement réduite de six mois. Le fondeur kenyan est donc suspendu pour trois ans et six mois à compter du 16 mars 2020. En conséquence, il ne pourra pas faire son retour à la compétition avant le 15 septembre 2023. A cela s'ajoute une disqualification de toutes les compétitions auxquelles il a pu participer à compter du 18 décembre 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.