Dopage : La Russie va (enfin) payer l'amende

Dopage : La Russie va (enfin) payer l'amende©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 12 août 2020 à 16h11

La Fédération russe d'athlétisme a accepté de payer les 4,4 millions d'euros d'amende qu'elle devait à la Fédération internationale, et qu'elle aurait dû régler le 1er juillet.

Mieux vaut tard que jamais... Avec près d'un mois et demi de retard, la Fédération russe d'athlétisme a accepté de payer l'amende que lui avait infligé World Athletics (la Fédération internationale) pour contrefaçon de documents relatifs à l'affaire de dopage Danil Lysenko, le sauteur en hauteur suspendu il y a un an pour défaut de localisation. La « Rusaf » devait payer 4,4 millions d'euros à la World Athletics avant le 1er juillet, mais avait refusé de payer, arguant « un manque de ressources financières, en raison du coronavirus et de la situation économique difficile dans le monde ». C'est finalement le ministère russe des Sports qui va payer l'amende.

« Culture de tolérance zéro envers le dopage »

« Une décision sans précédent a été prise sur l'octroi d'une subvention à la Fédération russe d'athlétisme pour le développement du sport, y compris pour le règlement de la dette auprès de World Athletics. La défense des intérêts des sportifs russes et le rétablissement du droit des athlètes russes à participer aux compétitions internationales font partie des priorités du ministère des Sports, qui prône la mise en place en Russie d'une culture de tolérance zéro envers le dopage », a écrit le ministère des Sports dans un communiqué publié ce mercredi.

La Russie devait payer avant samedi

Le 30 juillet dernier, World Athletics avait accordé un délai à la Fédération russe, qui avait donc jusqu'au samedi 15 août pour régler l'amende. Sinon, tous les athlètes russes, y compris ceux courant sous bannière neutre, auraient été exclus des prochaines compétitions internationales, à commencer par les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021. Finalement, les athlètes russes peuvent respirer un peu, mais le processus de réintégration de la Fédération russe, suspendue depuis 2015 par la Fédération internationale pour cause de dopage d'Etat, sera long.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.