Dopage : La RusAF toujours plus menacée de radiation par World Athletics

Dopage : La RusAF toujours plus menacée de radiation par World Athletics©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 29 janvier 2020 à 18h30

Dans un communiqué, l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme a maintenu ses accusation contre la Fédération Russe, recommandant des sanctions sévères pouvant aller jusqu'à la radiation.

L'athlétisme russe a fait un pas de plus vers le précipice. En charge de la lutte contre le dopage dans l'athlétisme, l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme (AIU) a maintenu auprès de World Athletics (WA) ses recommandations très dures à l'encontre de la Fédération Russe d'athlétisme (RusAF) à la suite de la suspension de son président et de plusieurs officiels, accusés d'avoir fait de l'obstruction dans une enquête concernant le sauteur en hauteur Danil Lysenko, accusé de dopage. En effet, dans un communiqué, l'AIU revient sur la réponse donnée par la RusAF à ces accusations, qui concernent notamment la fourniture de faux documents et des faux témoignages, et met en avant l'absence d'aveux de la part des principaux responsables de la RusAF face à de nombreuses preuves compromettantes. « Selon le Conseil de l'AIU, dans ces circonstances, un membre responsable de la fédération aurait admis les charges à l'encontre de la RusAF et aurait exprimé des regrets pour sa conduite, mais la RusAF a décidé de faire ni l'un, ni l'autre, tonne l'AIU dans son communiqué qui explique la procédure en cours. A la place, la RusAF a beaucoup investi pour nier tout implication dans cette affaire, pour blâmer d'autres personnes et remettre en cause la procédure. Cette approche inquiète beaucoup le Conseil de l'AIU car elle semble indiquer que la gouvernance actuelle de la fédération est, tout simplement, une continuation de la précédente. »


L'AIU ouvre la porte à une radiation de la RusAF

Face à l'attitude pleine de désinvolture des dirigeants actuels de la RusAF, l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme est décidée à frapper fort. En effet, le Conseil de l'AIU a décidé d'en référer au Conseil de WA sous l'angle des règles antidopage. Une affaire qui, l'AIU ne s'en cache pas, pourrait se conclure devant le Tribunal Arbitral du Sport. « En premier lieu, le Conseil de l'AIU recommande, au vu du sérieux de charges contre la RusAF et les inquiétudes concernant la pertinence de la direction actuelle de la RusAF pour superviser avec intégrité l'athlétisme en Russie, que le processus des Athlètes Neutres Autorisés reste suspendu jusqu'au moment où les charges seront définitivement déterminées, assure l'AIU dans son communiqué avant de s'en prendre plus directement aux dirigeants de l'athlétisme russe. En deuxième lieu, si les entorses aux règles antidopage sont confirmées, le Conseil de l'AIU recommande, à la lumière du sérieux des entorses en question, de l'absence total de regrets de la RusAF et du fait que les sanctions précédemment imposées par WA ont apparemment échoué à empêcher la RusAF de recommencer, que le Conseil de WA considère l'idée d'imposer à la RusAF les plus sévères conséquences, dont une amende significative, et qu'il doit considérer l'idée de recommander au Congrès de WA une radiation de la RusAF. » Autrement dit, la Russie peut se préparer à être mise au ban de l'athlétisme, elle qui pourrait être écartée de l'Olympisme pour plusieurs années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.