Dopage : La Fédération russe demande le report de la décision sur sa probable exclusion

Dopage : La Fédération russe demande le report de la décision sur sa probable exclusion©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le mardi 28 juillet 2020 à 21h00

Dans une lettre adressée à World Athletics, la Fédération russe d'athlétisme demande du temps. En effet, l'instance internationale doit se prononcer cette semaine sur une possible exclusion du pays.

Du temps. C'est ce que demande la Fédération russe d'athlétisme. En effet, ce mardi, l'instance a envoyé un courrier à l'attention de World Athletics, la Fédération internationale qui gère l'athlétisme, afin qu'elle repousse tout bonnement sa décision portant sur une possible exclusion du pays, en raison du scandale engendré par un dopage d'État. En effet, la Rusaf a tout simplement besoin de davantage de temps devant elle. De son côté, l'instance mondiale est censée se prononcer au sujet de cette fameuse exclusion cette semaine, à l'occasion de son propre Conseil.

« Nous espérons vivement que le Conseil sera en mesure d'envisager la possibilité de reporter la décision »

En Russie, le premier vice-président de la Fédération, à savoir Alexey Plotnikov, a ainsi notamment déclaré : « Compte tenu du travail que nous avons déjà accompli et de nos intentions de bonne foi de poursuivre ce travail, nous espérons vivement que le Conseil sera en mesure d'envisager la possibilité de reporter la décision sur l'affaire Rusaf à une date ultérieure et de poursuivre notre coopération. » De son côté, World Athletics n'a pas encore répondu, que ce soit positivement ou négativement, à cette demande particulière. Pour rappel, pas plus tard qu'au printemps dernier, la Fédération russe d'athlétisme avait dû composer avec le départ de son président de l'époque, à savoir Dmitri Chliakhtine, qui avait alors décidé de tout bonnement démissionner. De plus, la Rusaf avait écopé d'une amende s'élevant à environ 5 millions d'euros. Toutefois, au 1er juillet dernier, l'instance a été bien incapable de la régler.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.