Dopage : L'audience pour empoisonnement de Claude-Boxberger reportée ?

Dopage : L'audience pour empoisonnement de Claude-Boxberger reportée ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le mardi 04 mai 2021 à 11h50

Suspendue deux ans pour dopage début avril, Ophélie Claude-Boxberger devrait voir ce jeudi le tribunal de Montbéliard reporter l'audience pour empoisonnement, elle qui accuse Alain Flaccus de lui avoir donné de l'EPO à son insu.



Nouveau rebondissement dans l'affaire Claude-Boxberger. En effet, alors que l'athlète a été suspendue deux ans pour dopage début avril, sa contre-attaque à l'encontre d'Alain Flaccus, qu'elle accuse de lui avoir donné de l'EPO à son insu, va prendre plus de temps que prévu. D'après L'Equipe, le tribunal de Montbéliard ne devrait pas statuer ce jeudi sur ce dossier et l'audience pour empoisonnement sera de ce fait reportée. Accusé « d'atteinte à l'intégrité physique par administration de substances nuisibles » lors d'un stage estival à Font-Romeu, l'ancien entraîneur aurait pu être confronté lors d'un face à face à Ophélie Claude-Boxberger, mais ça ne sera pour le moment pas le cas avant une date ultérieure. Entre « une audience trop chargée pour prendre le temps d'instruire un dossier lourd et complexe » de la part du tribunal et l'état de santé de l'intéressée, actuellement hospitalisée car physiquement et psychologiquement touchée par cette longue bataille qu'elle mène, les justifications ne manquent pour expliquer ce probable report.

« Sur le fond c'est décevant, c'est frustrant »

« Sur le fond c'est décevant, c'est frustrant quand on revendique une audience pure et simple, mais à un moment peut-être faut-il savoir tourner la page. L'essentiel sera peut-être d'être prêt à se défendre devant le conseil d'État. La commission a rendu une décision qui ressemble à une ouverture. Elle a bien vu qu'Alain Flaccus s'est pris les pieds dans le tapis quand il a témoigné, ça a été la bascule. C'est un rayon de soleil, à nous de faire en sorte qu'il brille le plus longtemps possible », a pour sa part confié maître Clauzon, l'avocat de Claude-Boxberger, interrogé ce jeudi par le quotidien sportif français. Ce dernier a également déclaré qu'il n'irait pas à Montbéliard, ce qui tend à confirmer le report de l'audience pour empoisonnement. En attendant du nouveau dans cette affaire, l'athlète pourrait reprendre la compétition en novembre prochain, elle qui rêve toujours de pouvoir s'aligner sur le marathon lors des Jeux Olympiques 2024 à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.