Dopage : Claude-Boxberger reste suspendue

Dopage : Claude-Boxberger reste suspendue©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 06 janvier 2020 à 18h51

Le Conseil d'Etat a rejeté ce lundi la demande d'Ophélie Claude-Boxberger de lever sa suspension provisoire, qui fait suite à son contrôle positif à l'EPO.

Ophélie Claude-Boxberger est toujours suspendue. La spécialiste du 3000m steeple avait déposé un recours auprès du Conseil d'Etat afin de lever la suspension provisoire que lui avait infligé l'Agence française de lutte contre le dopage. Un recours qui a été rejeté ce lundi. « Le juge des référés du Conseil d'État a estimé que les arguments avancés par Mme Claude-Boxberger n'étaient pas de nature à créer un doute sérieux sur la légalité de la décision de l'AFLD. Il a, dès lors, rejeté la requête de l'intéressée », dit le communiqué du Conseil d'Etat.

Son ancien entraîneur a avoué lui avoir injecté de l'EPO

La Franc-Comtoise de 31 ans avait été suspendue provisoirement suite à son contrôle positif à l'EPO subi le 18 septembre dernier. Même si son ancien entraîneur, et actuel compagnon de sa mère, Alain Flaccus, avait avoué lui avoir injecté de l'EPO lors d'un massage en stage à Font-Romeu, alors que l'athlète s'était endormie. « L'affaire Claude-Boxberger » est donc loin d'être terminée, et la demi-fondeuse n'a pas près de reprendre la compétition. « Toutes mes aides ont été coupées et j'ai besoin d'en retrouver pour m'entraîner et me préparer pour la prochaine saison » disait-elle pour justifier son recours auprès du conseil d'Etat. Il va falloir encore patienter...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.