Dopage : Claude-Boxberger contrôlée positive à l'EPO ?

Dopage : Claude-Boxberger contrôlée positive à l'EPO ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 19 novembre 2019 à 15h30

A en croire nos confrères de France Télévisions, la Française Ophélie Claude-Boxberger, spécialiste du fond, aurait été contrôlée positive à l'EPO le 18 septembre dernier. Un nouveau pavé dans la mare de l'athlétisme tricolore à la veille de l'audition de Clémence Calvin par l'AFLD.

Voici peut-être un pavé dans la mare dont l'athlétisme français, rentré presque bredouille de Doha (deux médailles seulement), se serait bien passé. Surtout à la veille pour Clémence Calvin d'être entendue par l'AFLD dans l'affaire de son contrôle antidopage inopiné du 27 mars dernier à Marrakech (Samir Dhamani sera lui aussi auditionné mercredi). Cette fois, ce n'est pas Calvin mais Ophélie Claude-Boxberger qui se trouverait dans l'œil du cyclone. Thierry Vildary, journaliste investigation du service des sports de France Télévisions, a annoncé ce mardi sur son compte Twitter que l'athlète française de 31 ans spécialiste du fond avait subi un contrôle positif à l'EPO le 18 septembre dernier suite auquel une enquête préliminaire aurait été ouverte (par le Pôle Santé du Parquet de Paris) et une perquisition menée au domicile de la présumée dopée le 5 novembre (ainsi qu'au siège de la FFA à la même date). « L'enquête tente de déterminer si le Docteur Jean-Michel Serra, médecin de la Fédération, a joué un rôle vu sa proximité avec ''OCB'' », précise Thierry Vildary, sans préciser la nature de cette « proximité ».

Un docteur de la FFA (et fiancé de Claude-Boxberger) dans le coup ?



Son employeur s'en charge pour lui en présentant le médecin en question comme ni plus ni moins que le « fiancé » de celle qui n'avait pas plus brillé que ses compatriotes lors des derniers Mondiaux de Doha, où elle s'était fait sortir dès les séries du 3 000 steeple. Claude-Boxberger aurait d'ailleurs officialisé sa relation avec Serra en juin dernier. Le hic, c'est que toujours selon France TV, le Dr Serra serait intervenu en personne auprès de l'AFLD il y a quelques mois afin de « contester les nombreux contrôles anti-dopage » dont sa petite amie faisait l'objet.


Après lui avoir adressé un blâme pour cette intervention, la Fédération française d'athlétisme l'aurait ensuite toujours soutenu, assurent nos confrères. La fondeuse de Montbéliard (Doubs) devrait demander prochainement à ce que l'échantillon B de son contrôle du 5 novembre dernier soit examiné. Une vérification qui devrait permettre de lever définitivement le voile sur ce nouveau cas de dopage présumé dans l'athlétisme français. Alors, après l'affaire Calvin, l'affaire Claude-Boxberger va-t-elle éclater ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.