Dopage : Calvin risque très gros

Dopage : Calvin risque très gros©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 08 juin 2019 à 09h34

Selon les informations de L'Equipe publiées ce samedi, l'athlète française Clémence Calvin, accusée de s'être soustraite à un contrôle antidopage le 27 mars dernier, risque jusqu'à quatre ans de suspension. Mais l'affaire est encore loin d'être réglée.

Un petit peu étouffée ces dernières semaines, l'affaire Clémence Calvin refait surface dans les médias ce samedi. Le journal L'Equipe révèle en effet que l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) propose une suspension de quatre ans envers la marathonienne française, accusée de s'être soustraite à un contrôle antidopage à Marrakech (Maroc) le 27 mars dernier et d'avoir manqué à ses obligations de localisation. Comme on imagine mal la marathonienne de 29 ans, qui a toujours expliqué avoir été interpellée ce fameux 27 mars par des personnes se présentant comme des policiers français dont l'un a fait tomber son fils de 2 ans, accepter cette sanction, elle va voir son dossier passer devant la « commission des sanctions ».

Des difficultés financières pour Calvin ?

Selon L'Equipe, cet organisme a été créé à l'automne dernier « pour permettre à l'AFLD de satisfaire aux exigences du Code mondial et de renforcer la légitimité de ses décisions disciplinaires ». Un long feuilleton disciplinaire va donc s'ouvrir désormais, le temps que la commission mène son enquête. Mais le temps presse pour Clément Calvin, qui reste suspendue à titre provisoire (même si son avocat va effectuer une nouvelle demande en référé devant le Conseil d'Etat pour faire lever la suspension) et ne peut donc plus gagner d'argent en courant, et qui a vu les aides de son club de Martigues être coupées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.