Dopage : Calvin aurait fait appel de sa suspension de quatre ans

Dopage : Calvin aurait fait appel de sa suspension de quatre ans©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 17 février 2020 à 22h05

Dès lundi dernier, la marathonienne Clémence Calvin et son mari et entraîneur Samir Dahmani auraient fait appel devant le Conseil d'Etat de leur suspension de quatre ans, pour soustraction à un contrôle antidopage inopiné, selon L'Equipe. Un appel qui n'est toutefois pas suspensif.

Elle n'aurait visiblement pas l'intention d'en rester là. L'athlète Clémence Calvin, suspendue quatre ans, le 11 décembre dernier, par la Commission des sanctions de l'AFLD (Agence française de lutte contre le dopage) pour soustraction à un contrôle antidopage inopiné le 27 mars 2019 à Marrakech au Maroc, aurait décidé de faire appel. La spécialiste du marathon et son mari et entraîneur Samir Dahmani se seraient pourvus devant le Conseil d'Etat. C'est ce que Dahmani aurait lui-même indiqué, selon L'Equipe. Pour rappel, Samir Dahmani s'était interposé devant les contrôleurs qui étaient venus pour ce fameux contrôle antidopage inopiné, afin de faciliter la fuite de son épouse.

Un appel déposé dès lundi dernier

L'appel aurait été déposé dès lundi dernier, soit trois jours seulement après le rendu du jugement de ce même Conseil d'Etat, au sujet des deux appels pour la levée de cette suspension provisoire, examinés en référé en avril et juillet derniers. Le juge avait notamment expliqué trouver « cohérents » les différents rapports des deux préleveurs, ainsi que de Damien Ressiot, le directeur des contrôles de l'AFLD, tout en indiquant également : « Nous pensons que ce récit (celui de Clémence Calvin) est mensonger. » Cet appel n'étant pas suspensif, Clémence Calvin et Samir Dahmani doivent purger leur suspension de quatre ans, dans l'attente de la suite des événements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.