Divers : Et si le départ à Reims de Teddy Tamgho était lié à une bagarre ?

Divers : Et si le départ à Reims de Teddy Tamgho était lié à une bagarre ?©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 12 septembre 2017 à 12h42

L'Equipe assure ce mardi que si Tamgho, sa structure d'entraînement et son groupe de sauteurs s'apprêtent à mettre le cap sur Reims, cela ferait suite à une bagarre présumée survenue en juin dernier à l'occasion d'une fête au CREPS de Boulouris.

Lors de cette fête, le recordman du monde en salle de la spécialité aurait frappé un surveillant, furieux que celui-ci lance de l'eau sur l'un de ses athlètes. Toujours selon L'Equipe, le surveillant ayant reçu les coups en question ainsi que plusieurs de ses collègues auraient ensuite déposé plainte contre le champion au commissariat de Saint-Raphaël. Mais le protégé d'Ivan Pedroso n'en étant pas à sa première incartade du genre (en octobre 2011, il avait frappé une jeune athlète, ce qui lui avait valu une suspension fédérale et 50 heures de travaux d'intérêt général notamment), la direction du CREPS de Boulouris aurait œuvré pour que le Parisien fasse ses valises. Ce que l'intéressé nie fermement. « Un accrochage ? Pas du tout ! Je n'ai eu aucun souci avec qui que ce soit à Boulouris (...) Je pars en bons termes avec tout le monde, on pense d'ailleurs y retourner de temps en temps en stage avec mon groupe. » Un discours corroboré par André Giraud, lui non plus au courant de rien visiblement. « Je n'ai pas entendu cette version, il n'y a pas eu d'incident », affirme le patron de la FFA. Qui dit vrai ? Samedi dernier, en marge du DécaNation, Tamgho se réjouissait en tout cas à l'idée de se rapprocher de la capitale. « Boulouris, c'est loin de Paris (..) Le CREPS de Reims, c'est un bel endroit, bien plus proche de Paris, il y a déjà pas mal d'athlètes sur place et on a donc décidé d'aller préparer cette nouvelle Olympiade là-bas. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU