Décathlon : Kevin Mayer dans la légende !

Décathlon : Kevin Mayer dans la légende !©Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 16 septembre 2018 à 18h30

Kevin Mayer est un surhomme. Le champion du monde du décathlon a battu ce dimanche à Talence le record mythique d'Ashton Eaton. A l'issue d'un week-end stratosphérique à Talence lors du célébrissime Décastar, Mayer a signé l'un des plus beaux et grands exploits du sport français en pulvérisant avec un score final de 9 126 points (+81) les 9 045 points établis par le Britannique il y a trois ans.

Toute la journée, le médaillé d'argent des Jeux de Rio avait foncé sur ce record du monde du décathlon historique pour un Français. Après avoir signé la plus belle performance de sa vie au lancer du javelot lors de l'avant-dernière épreuve au programme de ce dimanche, il ne faisait plus aucun doute que le héros du week-end allait s'emparer de ce record. Assuré de déloger Eaton même avec un chrono de 4'40" sur le 1 500m, « SuperMayer » a fait bien mieux (4'36"), avant de s'écrouler sur la piste, fou de joie. « Je me suis construit en tant qu'humain à travers ce sport et il en ressort un record du monde. Je n'arrive pas du tout à réaliser ! Les nuages, je suis au-dessus, je vois le soleil. Et je prends même des coups de soleil ! », lâchait le roi du décathlon, euphorique.

Quatre nouveaux records personnels pour Mayer


Alors qu'il accusait 140 points de retard sur le Britannique à mi-parcours, Mayer en possédait 205 d'avance alors qu'il ne restait que le 1 500m à disputer dans ce Décastar. Avec un jet de à 50,54m au lancer du disque, épreuve qui lui a permis d'inscrire 882 points, le natif d'Argenteuil avait dépassé les temps de passage d'Eaton pour un petit point, ce dimanche un peu après 11h00 lors de cette seconde journée qui lui semblait plus favorable que la première sur le papier. Le médaillé d'argent des Jeux de Rio s'est rapproché encore un peu plus du record du monde ensuite, avec un bond à 5,45m au saut à la perche, alors qu'il n'avait jamais fait mieux que 5,40m en extérieur (son record en salle est de 5,60m).

Mayer : « C'est un rêve qui est en train de se produire » 


Mayer a ensuite explosé son record personnel au javelot (71,90 m), et avec 205 points d'avance sur la marque d'Eaton, ce record datant d'il y a trois ans ne semblait plus pouvoir échapper à celui qui avait déjà profité de ce week-end historique pour pulvériser son record personnel à la longueur (7,80m) et battre son meilleur temps jamais réalisé sur 100m (10"55). Mayer, lancé sur des bases folles de 9 200 points, a finalement effacé son glorieux prédécesseur des tablettes, en début de soirée à l'issue d'un 1 500m couru en 4'36". Très confiant, le roi des dix travaux criait d'ailleurs presque déjà victoire après le disque au micro de RMC Sport, conscient de la performance inouïe qu'il était en train de réaliser. « Je l'avais dit. Après la perche, il ne reste que deux épreuves et ce ne sont pas des épreuves à risque. Au javelot, j'arrive toujours à assurer. Ce n'est pas fini parce qu'il faut que j'assure comme il faut. Si je fais un bon javelot, ce sera un bon footing sur 1 500m. Enfin footing non, je peux aller chercher beaucoup de points. C'est un rêve qui est en train de se produire, j'en profite un max. » Surhomme et d'ores et déjà légendaire.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.