Décastar : Mayer jette l'éponge

Décastar : Mayer jette l'éponge©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 22 juin 2019 à 20h02

De retour sur les terres de son record du monde, au Décastar de Talence, Kevin Mayer a abandonné après trois épreuves ce samedi. Le champion du monde français s'alignera uniquement sur le 110m haies, le lancer du disque et le saut à la perche.

Le Décastar, c'est déjà fini pour Kevin Mayer. Après trois épreuves (le 100m, le saut en longueur et le lancer du poids), le recordman du monde (9 126 points), de retour à Talence, sur les terres de son exploit, a renoncé à poursuivre le concours. Plus exactement, le champion du monde du monde en plein air et en salle a fait savoir qu'il ne s'alignerait que sur le 110m haies, le lancer du disque et le saut à la perche. En écho aux déclarations des dernières semaines d'un Mayer ne cachant pas qu'il pourrait se faire un Décastar « à la carte », le successeur du Britannique Ashton Eaton dans le trône de numéro 1 de la spécialité a donc décidé de faire l'impasse sur les deux dernières épreuves des deux jours, à savoir le 400m et le saut en hauteur (samedi) et le javelot et le 1 500m (dimanche). « Mon corps n'arrive pas à s'exprimer sans douleurs, a avoué le roi des dix travaux à nos confrères de L'Equipe après avoir jeté l'éponge samedi après-midi.

Mayer tout près du zéro à la longueur



« J'ai fait un mauvais premier saut à la longueur et ça a un peu tiré sur mon genou. J'ai quand même réussi à ressauter proprement et ça ne me faisait plus du tout mal. Mais je ne voulais pas prendre de risque à la hauteur. J'étais sûr de ne pas pouvoir faire tout le décathlon. Cela ne sert à rien, à part se créer des problèmes pour Doha », a conclu l'intéressé, confiant qu'il était « à 85 % de (sa) forme. » Le public de Talence n'a pas dû être surpris de cette décision, sachant que le Francilien semblait traîner la jambe après son premier essai à la longueur, visiblement de nouveau gêné par cette douleur à un genou qui le suit depuis un an. Mayer, qui a évité un zéro éliminatoire à sa dernière tentative sur cette même épreuve de la longueur, était alors déjà en retard sur ses temps de passage de l'année dernière (74 points par rapport à son record du monde) en dépit de performances plus que satisfaisantes, avec 10"60 au 100m (10"55 en 2018) et 7,55m à la longueur (7,80 en 2018).

Mayer : « L'objectif, c'est Doha. Ce serait bête de me faire mal »



A son meilleur essai, le natif d'Argenteuil a ensuite lancé son poids à 15,56m, quand il avait atterri à 16m en 2018. Toutefois, à la différence de sa dernière visite à Talence, le Français avait surtout à coeur de ne pas prendre le moindre risque, avec les Mondiaux de Doha qui approchent (27 septembre au 6 octobre). Il ne s'en est d'ailleurs pas caché samedi. « L'objectif, c'est Doha. Ce serait bête de me faire mal. » A en croire nos confrères de France Bleu Gironde, Kevin Mayer devrait tout de même revenir dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.