Chand trouve le nouveau règlement sur l'hyper-androgénisme " injuste "

Chand trouve le nouveau règlement sur l'hyper-androgénisme " injuste "©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le vendredi 27 avril 2018 à 12h50

Dutee Chand, à l'origine de la suspension du règlement sur les hyper-androgènes en 2015, a critiqué les nouvelles règles instaurées par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) qui entreront en vigueur en novembre 2018.

Dutee Chand s'indigne. Jeudi, l'IAAF a de nouveau instauré des règles obligeant les athlètes concernées à baisser leur taux de testostérone. Une décision qui n'est pas du goût de l'Indienne qui a été au centre d'une affaire sur ces taux en 2015. Cette dernière, qui court les 100 et 200 mètres, n'est pas concernée car le nouveau règlement vise les épreuves allant du 400 mètres au mile mais elle s'est positionnée en faveur de Caster Semenya, visée par ces nouvelles règles. « Je suis soulagée qu'on ait mis fin à toutes ces années d'incertitudes, mais je pense aux athlètes comme Semenya » a déclaré Chand dans des propos rapportés par Eurosport. « Je crois profondément que ces nouvelles règles sont aussi injustes. J'ai envoyé un mail à Semenya pour lui offrir mon soutien et mon aide. Je lui ai proposé les services de mon équipe juridique si elle en a besoin. » La Sud-Africaine reste la sportive la plus visée par l'IAAF, elle qui, en raison de son physique et de ses temps, avait attisé des doutes depuis ses débuts sur les pistes en 2009.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU