Championnats du monde : Pas de médaille tricolore sur le 110m haies

Championnats du monde : Pas de médaille tricolore sur le 110m haies©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 07 août 2017 à 22h45

Après le bronze pour Dimitri Bascou à Rio, Garfield Darien a terminé au pied du podium du 100m haies lors des Mondiaux de Londres.

Pour Garfield Darien, la médaille de bronze du 110m haies s'est peut-être jouée à rien. Plutôt, c'est à deux centièmes de secondes que la place sur le podium, ce que Dimitri Bascou avait obtenu lors des Jeux Olympiques de Rio, s'est jouée pour le Tricolore à la lutte face au Hongrois Balazs Baji. Auteur d'un bon départ, Garfield Darien a été limité sur le franchissement des haies avant de toucher l'avant-dernier obstacle, permettant à ses rivaux de revenir. De la troisième à la huitième place, seuls neuf centièmes de seconde départagent six athlètes. Devant, Omar McLeod a fait la course parfaite, menant de bout en bout pour confirmer son titre olympique devant Sergey Shubekov, Russe participant sous bannière neutre à ces Mondiaux, qui lui cède le titre acquis à Pékin il y a deux ans.
Darien : « Il me passe à la fin »
« Je suis à la troisième place jusqu'au bout mais il (Balazs Baji, ndlr) me passe à la fin. Ça se joue à le deuxième ou à la troisième haie, le couloir numéro 3 (Balazs Baji) me touche le bras droit et, on le voit, je touche les haies deux, trois et quatre, a expliqué au micro de France Télévisions Garfield Darien après sa finale. J'arrive à me remettre dedans malgré tout mais, à la fin, je suis trop court et je ne peux pas courir, tout simplement et c'est ça qui est rageant. Je passe toute la course à essayer de me remettre dans l'axe, de revenir parce que c'est vrai que j'ai été touché sur la deuxième haie. C'est la course, ce n'est pas de sa faute. »


Rojas fait tomber Ibargüen
Un an après s'être inclinée face à Caterine Ibargüen aux Jeux Olympiques de Rio, la Vénézuélienne Yulima Rojas a pris sa revanche sur la Colombienne à l'occasion de la finale du triple saut de ces Mondiaux londoniens. En tête après le premier essai avec 14,67m, Ibargüen a vu sa rivale passer devant avec 14,82m avant que le chassé-croisé continue au troisième essai quand la Colombienne a signé un impressionnant 14,89m. Une performance qui a piqué Yulimar Rojas puisqu'elle a signé un cinquième essai à 14,91m, à cinq centimètres de sa meilleure performance mondiale de l'année pour tuer le concours et s'imposer pour deux centimètres. Olgga Rypakova est une nouvelle fois troisième avec un meilleur saut à 14,77m.
Kipyegon a fait craquer Hassan
Détentrice de la meilleure performance mondiale de l'année sur le 1500m, Sifan Hassan a utilisé sa tactique habituelle, c'est-à-dire attaquer à 600m de la ligne pour mettre en difficulté ses adversaires. Mais, cette fois, Faith Chepngetich Kipyegon y était préparée. La Kenyane a répondu immédiatement en se mettant dans l'aspiration, la Britannique Laura Muir faisant de son mieux pour résister. Sifan Hassan, pourtant, a craqué dans les 50 derniers mètres, laissant passer l'Américaine Jennifer Simpson pour la médaille d'argent derrière Kipyegon, qui confirme son titre olympique de Rio, alors que Caster Semenya a fait une course d'attente pour remonter in extremis et arracher le bronze pour sept centièmes face à Laura Muir. La recordwoman du monde, Genzebe Dibaba, n'a pas existé dans cette finale, se classant douzième et dernière.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU