Championnats du monde ou d'Europe en salle ? Il faudra choisir

Championnats du monde ou d'Europe en salle ? Il faudra choisir©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 10 novembre 2020 à 16h04

Alors que les championnats d'Europe et du monde d'athlétisme en salle se dérouleront tous les deux au mois de mars 2021, les athlètes français devront probablement faire un choix.


C'était l'un des premiers événements sportifs de l'année 2020 à être annulé en raison de la pandémie de coronavirus. Les championnats du monde d'athlétisme en salle n'ont pas pu se dérouler comme prévu en mars dernier à Nanjing en Chine, et ils ont donc été reportés à l'année prochaine, du 19 au 21 mars. Comme le veut la tradition depuis 2005, les championnats d'Europe en salle se déroulent lors des années impaires, et auront donc lieu également l'année prochaine, à Torun en Pologne du 5 au 7 mars. D'un point de vue physique, rien ne devrait empêcher les athlètes d'enchaîner les deux compétitions. Mais en période de pandémie de coronavirus, cela s'avère plus difficile. En effet, actuellement les personnes souhaitant se rendre en Chine doivent observer une quarantaine de deux semaines en arrivant sur le territoire. Il deviendrait donc impossible pour les athlètes ayant participé aux championnats d'Europe de prendre part aux Mondiaux par la suite. C'est pourquoi la Fédération française d'athlétisme a fait savoir que si les conditions pour se rendre en Chine ne changeaient pas, elle devrait faire des choix.

"Le DTN ne sélectionnera l'athlète que sur une seule de ces deux compétitions"

« L'ambition de la FFA lors des championnats d'Europe en salle 2021 est de présenter l'équipe de France la plus compétitive possible. Cela se traduit par la volonté de sélectionner en priorité les athlètes ayant une réelle possibilité de figurer dans les 8 premiers de l'épreuve dans laquelle ils sont engagés. (...) L'ambition de la FFA lors des championnats du Monde en salle 2021 est de présenter l'équipe de France la plus compétitive possible. Cela se traduit par la volonté de sélectionner en priorité les athlètes ayant une réelle possibilité de figurer dans les 12 premiers de l'épreuve dans laquelle ils sont engagés. Dans l'hypothèse où les mesures sanitaires imposées par la Chine (14 jours d'isolement à l'arrivée sur le territoire) pour participer aux Championnats du Monde en salle restaient les mêmes qu'actuellement, un athlète sélectionnable pour les championnats d'Europe en salle de Torun 2021 et pour les Mondiaux en salle de Nanjing 2021 ne pourra participer aux deux compétitions. Aussi en concertation avec l'athlète et son entraineur et sur proposition du directeur de la Haute Performance, le DTN ne sélectionnera l'athlète que sur une seule de ces deux compétitions », explique la FFA dans un communiqué.

Cinq médailles lors du dernier Euro, trois lors du dernier Mondial

Lors des derniers championnats d'Europe en salle, à Glasgow en 2019, la France avait remporté cinq médailles : l'argent pour Pascal Martinot-Lagarde sur 60m haies et Rénelle Lamote sur 800m, et le bronze pour Aurel Manga sur 60m haies, le relais 4x400m masculin et Solène Ndama sur le pentathlon. Lors des derniers championnats du monde en salle, à Birmingham en 2018, les Bleus étaient revenus avec trois médailles : l'or pour Renaud Lavillenie à la perche et Kevin Mayer à l'heptathlon et le bronze pour Aurel Manga sur 60m haies.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.