Championnats du monde : Mayer troisième du décathlon à mi-parcours

Championnats du monde : Mayer troisième du décathlon à mi-parcours©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 02 octobre 2019 à 22h40

Grand favori du décathlon des championnats du monde d'athlétisme à Doha, Kevin Mayer est troisième à l'issue de la première journée, derrière deux Canadiens. Mélina Robert-Michon s'est quant à elle qualifiée pour la finale du disque dès son premier essai.

La France attend toujours sa première médaille aux championnats du monde d'athlétisme de Doha, et Kevin Mayer est l'immense favori pour décrocher le titre sur le décathlon jeudi soir. Recordman du monde, le Français dispute à l'occasion de ces Mondiaux son premier décathlon de la saison, puisqu'il avait préféré se concentrer sur quelques épreuves en particulier lors des meetings. Cela n'a pas empêché l'athlète de 27 ans de parfaitement débuter sa quête d'un deuxième titre mondial, en battant son record personnel sur 100m. Grâce à un chrono de 10"50, Mayer s'est classé à la troisième place du général, derrière les Canadiens Damian Warner (10"25) et Pierce Lepage (10"36). La deuxième épreuve était celle du saut en longueur, où il avait perdu tout espoir de médaille l'an passé lors des championnats d'Europe de Berlin, en mordant ses trois essais. Mayer y a forcément pensé au moment de s'élancer pour son premier essai, mais il a assuré le coup, en réussissant 7,43m, avant de s'améliorer et de réussir 7,46m puis 7,56m, record de sa saison. Le Français a terminé quatrième de cette épreuve et reste troisième au général derrière les Canadiens Pierce Lepage (7,79m) et Damian Warner (7,67m). A noter que l'autre Français en lice, Basile Rolnin, qui était passé à côté de son 100m (11"42) a abandonné le décathlon avant la longueur. Il devait ensuite enchaîner avec le poids.



Mayer derrière deux Canadiens

Le poids, une épreuve que Kevin Mayer a énormément travaillée cette année, et cela s'est vu à l'occasion de son deuxième essai à Doha, avec un jet à 16,82m. En transe après son lancer et quasiment les larmes aux yeux avant l'annonce de son résultat, l'athlète français a arrêté son concours dès ce deuxième essai, préférant ne pas gaspiller d'énergie pour les deux autres épreuves du soir. Largement vainqueur de ce concours devant le Grenadien Lindon Victor (16,24m) et le Venezuelien Georni Jaramillo (15,42m), Mayer en a profité pour prendre la tête de ce décathlon, avec 51 points d'avance sur Damian Warner et... trois points d'avance sur son record du monde ! Mais il n'est pas vraiment parvenu à confirmer à la hauteur. Le natif d'Argenteuil n'a pas pu faire mieux que 1,99m (2,17m pour l'Estonien Uibo), une barre qu'il a franchie à son troisième essai, tout comme 1,96m. Après son dernier échec à 2,02m, on l'a même vu se tenir le genou, mais il est sorti du tapis sans boiter. Quoi qu'il en soit, le Français était toujours leader du décathlon, avec 21 points d'avance sur Warner et 30 sur Victor, mais 53 points de retard sur son record du monde. Restait alors à disputer le 400m ! Et là, "Kéké" n'a pas vraiment brillé, terminant dernier de la série la plus rapide, en 48"99 (47"35 pour Lepage). Cette relative contre-performance le fait descendre au classement général, puisqu'à mi-parcours, Mayer est désormais troisième, avec 30 points de retard sur Warner et 3 sur Lepage. « C'est un décathlon pas comme les autres. D'habitude on commence à 9h30, et là il était 16h30 et on a enchaîné toutes les épreuves sans repos. Je n'ai pas eu sensations durant cette journée, et j'ai ce problème récurrent au genou. Les autres ont réussi à me rattraper après le 400m, mais pas assez pour que je sois largué au classement », a réagi le décathlonien au micro de France Télévisions. Vivement jeudi !



Robert-Michon et Martinot-Lagarde en finale

Après Mayer, l'autre bonne nouvelle de la journée côté français est venue de la qualification de Mélina Robert-Michon pour la finale du disque. L'athlète de 40 ans, maman pour la deuxième fois depuis juin 2018, a réussi son meilleur lancer de la saison dès son premier essai et a décroché sa qualification. Elle a en effet réussi un jet à 64,02m, alors que 63m suffisaient. De très bon augure avant la finale ! Un autre Français aura les honneurs d'une finale mondiale, et ce dès ce mercredi soir. Pascal Martinot-Lagarde, champion d'Europe en titre, disputera la finale du 110m haies, après avoir terminé avec le troisième temps des demi-finales, en 13"12, soit son meilleur temps de la saison, à quatre centièmes du champion du monde et olympique Omar McLeod. Enfin une médaille pour les Bleus ? Réponse à 22h00 ! En revanche, Dimitri Bascou (13"48) et Wilhem Belocian (13"60), seulement 10eme et 19eme des séries, n'iront pas plus loin.



Ndama dans le ventre mou

La première partie de l'heptahlon est également au programme de la journée, et Solène Ndama se retrouve dans le ventre mou après deux épreuves. Tout avait bien commencé avec le 100m haies, où elle a réussi un bon 12"90 dans sa série, terminant derrière l'Américaine Kendell Williams, qui a battu le record des championnats, en 12"58. La Française était alors deuxième du classement général. Mais le saut en hauteur s'est beaucoup moins bien passé, avec seulement une barre à 1,71m effacée, bien loin des 1,95m de Katarina Johnson-Thompson et Nafissatou Thiam, la tenante du titre. Ndama se retrouvait alors onzième du classement, avant le poids. Une épreuve où la Française n'a pas vraiment brillé non plus, avec un jet à 13,68m (15,22m pour Thiam), soit la dixième performance du concours, qui lui permettait toutefois de gagner une place au général avant la dernière épreuve de la journée, le 200m. Et cette dernière épreuve lui a plutôt bien réussi, avec une huitième place en 24"34 (23"08 pour Johnson-Thompson). Après quatre épreuves, la Française compte 3728 points et se retrouve neuvième, alors que le classement est mené par Katarina Johnson-Thompson (4138pts), devant Nafissatou Thiam (4042pts) et Kendell Williams (3855pts).

Ailleurs sur le stade...

Les qualifications du poids féminin (sans lanceuse française) se déroulaient également ce mercredi, et c'est la Jamaïcaine Danniel Thomas-Dodd qui a réussi le meilleur lancer, à 19,32m. Sur les séries du 1500m, la Néerlandaise Sifan Hassan, déjà sacrée sur 10 000m, a signé le meilleur temps, en 4'03"88. La Kényane Hellen Obiri, championne du monde en titre, a quant à elle réussi le meilleur chrono des séries du 5000m, en 14'52"13. Sur 400m, le vice-champion du monde (derrière Wayde van Niekerk, absent cette année) Steven Gardinier a signé le meilleur chrono des demi-finales, en 44"13. L'Américaine Sydney McLaughlin a terminé en tête des demi-finales du 400m haies, en 53"81.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.