Championnats du monde (indoor) : Lysenko et Lasitskene sacrés à la hauteur, Dibaba remporte le 3000m

Championnats du monde (indoor) : Lysenko et Lasitskene sacrés à la hauteur, Dibaba remporte le 3000m©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 01 mars 2018 à 23h18

Alors que les concours de saut en hauteur ont été remportés par les Russes Danil lYsenko et Mariya Lasitskene, Genzebe Dibaba s'est imposée sur le 3000m.

Le public de l’Arena Birmingham a vibré ce jeudi pour la première soirée des championnats du monde indoor d’athlétisme. Leur représentante Laura Muir a, en effet, manqué le titre mondial du 3000m pour sept dixièmes de seconde alors que la course a été marquée par le duel épique entre Genzebe Dibaba et Sifan Hassan. En 8’45’’05, l’Ethiopienne s’impose devant la Néerlandaise pour remporter son troisième titre de suite sur la distance après Sopot 2014 et Portland 2016, titre qui s’ajoute à celui remporté sur le 1500m lors des Mondiaux indoor d’Istanbul en 2012.

Lasitskene toujours la reine de la hauteur

Outre le 3000m, cette première soirée a été l’occasion de disputer les deux concours du saut en hauteur. Déjà championne du monde en plein air l’été dernier à Londres, Mariya Lasitskene a remporté son deuxième titre indoor, cette fois sous la bannière des Athlètes Neutres Autorisés, la Fédération Russe d’athlétisme restant suspendue par l’IAAF. Seule au monde après avoir passé 1,96m au premier essai quand toutes ses rivales ont échoué, la Russe a d’abord passé 2,01m au deuxième essai avant de caler à 2,07m. Aux essais, notamment grâce à la barre à 1,84m passée au premier essai, l’Américaine Vashti Cunningham prend la médaille d’argent devant l’Italienne Alessia Trost.

Lysenko a fait craquer Barshim

Chez les hommes, après l’argent à Londres, Danil Lysenko a prouvé qu’il continuait de progresser avec le titre mondial remporté à l’issue d’un duel épique face à Mutaz Essa Barshim. Le Russe sous bannière neutre et le Qatari se sont rendu coup pour coup, passant tous deux 2,20m, 2,25m, 2,29m puis 2,33m au premier essai, faisant le vide autour d’eux avec l’Allemand Mateusz Przybylko prenant le bronze en s’arrêtant à 2,29m. La barre à 2,36m a été le juge de paix avec Mutaz Essa Barshim manquant ses trois essais quand, sur son ultime barre pour éviter une égalité, Danil Lysenko a effacé cette barre s’offrant son premier titre international chez les séniors.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.