Championnats du monde (indoor) : Kévin Mayer devient champion du monde de l'heptathlon

Championnats du monde (indoor) : Kévin Mayer devient champion du monde de l'heptathlon©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le samedi 03 mars 2018 à 20h59

Ce samedi et après un intense suspense, le Français Kévin Mayer s'est adjugé le titre mondial de l'heptathlon mais seulement cinq points le séparent de son dauphin, le Canadien Damian Warner.

Quel suspense ! Ce samedi, le Français Kévin Mayer a remporté le titre de champion du monde de l'heptathlon aux Championnats du monde indoor d'athlétisme à Birmingham. Et si ce titre intervient six mois après celui du décathlon à Londres, celui-ci fut plein de suspense du début jusqu'à la fin. Seulement cinq points (6348 contre 6343) le séparent de son dauphin et rival, le Canadien Damian Warner. Un rien ! Le podium est complété par l'Estonien Maicel Uibo (6265 points, record personnel) tandis que le deuxième Français engagé, Ruben Gado, se classe septième (5927 points). Cette opposition a obligé le Tricolore à puiser dans ses ressources les plus lointaines afin de conserver la tête du concours jusqu'au dernier moment.

Pour Warner, ça s'est joué à 44 centièmes de seconde...

Un rien, c'est aussi ce qui a manqué à Warner sur la dernière épreuve. Engagé sur le 1000m, le Canadien a tenté le tout pour le tout mais pour seulement 44 centièmes de seconde, il doit s'incliner au classement général et se contenter de la médaille d'argent. Pourtant, la victoire du Français aurait très bien pu lui échapper avant même le début de cette dernière épreuve. Particulièrement épuisé tant au niveau mental que physique, Kévin Mayer, qui avait pourtant établi ses records personnels sur le 60m et sur la longueur, envisageait de tout arrêter et de ne pas prendre part à ce 1000m, septième et dernière épreuve. Ses difficultés sur le poids, la hauteur mais surtout sur la perche ayant réussi à le faire douter. D'ailleurs, selon des propos rapportés par L'Equipe, le natif d'Argenteuil n'avait pas hésité à déclarer : « Je suis fatigué mentalement et physiquement, j'ai mal partout, au genou gauche, au genou droit. Peut-être que je devrais arrêter là. L'important, c'est l'été... »

Le verdict final est tombé après quelques secondes d'incertitude

Alors que ces Championnats du monde en salle ne faisaient pas partie de ses priorités, Kévin Mayer a donc finalement pris le départ de ce 1000m. Lors de cette épreuve décisive, Damian Warner, parti avec un retard de 34 points soit l'équivalent de trois secondes, a réussi à le mettre rapidement en difficulté en imposant un train d'enfer. Kévin Mayer ne s'est pas laissé faire et a tenu le coup jusqu'au bout, en s'effondrant néanmoins sur la ligne d'arrivée pour ne pas voir le titre lui échapper. Si le verdict final est arrivé après quelques secondes d'incertitude, le Français est bien le vainqueur final mais il s'en est fallu d'un peu moins d'une demi-seconde. De bon augure avant cet été et des Championnats d'Europe où il sera le grandissime favori.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.