Championnats du monde - Disque : Mélina Robert-Michon décroche une médaille de bronze

Championnats du monde - Disque : Mélina Robert-Michon décroche une médaille de bronze©Media365

Arthur Merle, publié le dimanche 13 août 2017 à 21h32

Mélina Robert-Michon a décroché dimanche la médaille de bronze sur le lancer de disque, grâce à un jet à 66,21m. La Française offre une cinquième médaille à sa délégation dans ces Mondiaux de Londres. La Croate Sandra Perkovic a été sacrée championne du monde, devant l'Australienne Dani Stevens.



On reconnaît les champions dans leur capacité à se surpasser durant les grand événements. Dimanche, Mélina-Robert Michon a confirmé la règle en décrochant la médaille de bronze du lancer de disque (66,21m) lors des Championnats du monde de Londres. Impuissante face à une impressionnante Sandra Perkovic, médaillée d'or (70,31m), la Française a tout de même réalisé sa meilleure performance de la saison pour offrir à l'équipe de France sa cinquième médaille dans ces Mondiaux.

Robert-Michon : « Je savoure cette médaille »
Après avoir décroché la médaille d'argent lors des J.O de Rio, Robert-Michon a confirmé son statut de valeur sûre en décrochant cette nouvelle médaille. Loin, très loin de sa très décevante 10eme place à Moscou il y a deux ans. Cette fois sur le podium dès son premier lancer (65,49m), elle ne l'a ensuite jamais quitté et a amélioré sa marque lors de son sixième et dernier essai (66,21m). Le troisième meilleur jet de sa carrière. « Perkovic est une athlète qui ne sous-estime personne, même si elle est au-dessus du lot. Dans chaque compétition elle fait attention, car elle sait que n'importe quelle athlète est capable de se dépasser. Voilà pourquoi c'est une grande athlète. Il n'y a que sur les Championnats que j'arrive à être performante. J'attendais ces Mondiaux depuis le début de cette saison très difficile. Je savoure cette médaille, même si j'avoue que j'aurais aimé un autre métal. Mais j'ai fait tout ce que je pouvais, je suis très contente d'obtenir cette médaille devant ma famille », a-t-elle déclaré au micro de France 2.
Une Perkovic intouchable 
Sandra Perkovic, de son côté, a assumé son statut de grande favorite de l'épreuve. La Croate n'a eu de cesse de dépasser, ou titiller, la ligne des 70 mètres et n'a laissé que très peu d'espoir à la concurrence. La championne du monde s'est mis dans d'excellentes dispositions en effectuant un excellent premier lancer (70,31m). De quoi refroidir ses adversaires. Sans améliorer ce premier essai, la suite a tout de même été une démonstration de force, même en grillant ses deux dernières cartouches. La double championne olympique a été la seule à dépasser les 70m ce dimanche. « Mélina est vraiment une adversaire redoutable. Même si quelques années nous séparent, il faut toujours compter sur elle », s'est-elle exprimé. Derrière elle, il ne faut cependant pas oublier l'Australienne Dani Stevens, qui est allée chercher l'argent de fort belle manière, en réussissant trois jets supérieurs à Robert-Michon sur ses trois derniers essais. (66,82m, 66,59m, et 69,64m).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
18 commentaires - Championnats du monde - Disque : Mélina Robert-Michon décroche une médaille de bronze
  • Oui, ils sont Français, blancs et savent parler, ont quelque chose dans le cerveau et portent des valeurs nobles. En quoi est-ce raciste de le remarquer?
    Ceux qui accusent de racisme sont peut être eux mêmes des racistes ... anti blanc.

    argumentation qui se tient !! et je suis entièrement d'accord avec votre conclusion n'en déplaise aux concernés!!!

    En 1944 , il est vrai que pour intégrer la 1ère armée française , composée à 60 % d'indigènes ( gens des colonies françaises ) personne n'a demandé à tous ces hommes de " savoir " parler mais seulement de porter un fusil et défendre les couleurs nobles bleu blanc rouge . LOL !

  • bravo à nos médaillés FRANCAIS. OUI. mais raz le bol de neymar avec son fric

  • une 4ème place au tableau des médailles (ils ont manqué de très peu le podium mondial), 1ère nation européenne, une belle brochette de médaillés français, ces athlètes me réconcilie avec l'athlétisme français et propagent une très belle image de la France à travers le monde. Bravo.

  • sans bruit elle se construit son petit palmarès, elle bosse et elle tient son rang à chaque compétition, bravo.

  • Bravo madame ...!