Championnats du monde 2019 : Coe n'imagine pas un boycott de Doha

Championnats du monde 2019 : Coe n'imagine pas un boycott de Doha©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 26 août 2018 à 13h24

Alors que le Qatar connait des relations diplomatiques difficiles avec ses voisins depuis un an, le président de la Fédération internationale d'athlétisme Sebastian Coe se veut confiant dans le fait que tous les pays seront présents lors des Mondiaux 2019, organisés à Doha. Sauf peut-être la Russie, mais pour d'autres raisons.

Dans treize mois et trois jours sera donné le coup d'envoi des championnats du monde d'athlétisme, à Doha au Qatar. Nul ne sait si la situation diplomatique entre l'émirat et ses voisins, loin d'être au beau fixe depuis un an, se sera améliorée d'ici là, mais en attendant, le président de la Fédération internationale Sebastian Coe s'est montré confiant. « Je veux que chaque fédération soit présente, et je suis confiant. Je ne vois pas de raison pour qu'elles ne soient pas toutes là. Les tensions politiques émergent de temps en temps. Il est important que le sport conserve sa primauté », a déclaré le Britannique dans une interview à différentes agences de presse.

Et quid de la Russie ?


Si les voisins du Qatar seront présents a priori, qu'en sera-t-il de la Russie, toujours suspendue suite au scandale de dopage d'Etat ? Sebastian Coe n'en sait rien. « La réponse honnête, c'est que je ne sais pas. Nous attendons novembre et la réponse l'Agence Mondiale Antidopage sur la conformité ou non du laboratoire de Moscou. Mais ce n'est pas que le problème de la Russie. Nous avons toute une génération de jeunes coachs qui se réveillent le matin en croyant qu'ils peuvent amener des gamins des playgrounds aux podiums olympiques, comme à l'époque de mon père. Ce ne serait pas réaliste de penser que l'athlétisme sera complètement propre, mais je pense que l'IAAF est sur la bonne voie. Ben Johnson (sacré champion olympique du 100m en 1988 puis déclassé pour dopage, ndlr) a fait beaucoup de mal à notre sport, il ne faut pas se le cacher. Mais le paysage est plus sain qu'à mon époque. Nous allons dans la bonne direction. »

La Ligue de Diamant bientôt en Inde ?


Sebastian Coe, actuellement présent en Indonésie où se déroulent les Jeux Asiatiques, a également évoqué le sujet de la Ligue de Diamant, qui pourrait bien se dérouler dans d'autres pays prochainement. « Historiquement, les étapes de la Ligue de Diamant sont concentrées en Europe. Nous voulons maintenir cela, mais nous voulons également être sûrs que les grandes villes accueillent notre sport, comme New Delhi, Tokyo ou Pékin. Le contrat entre l'IAAF et la Ligue de Diamant court jusqu'à fin 2019 », explique Coe. Actuellement, seules Doha, Shanghai, Eugene et Rabat sont les villes non-européennes recevant des étapes de la Ligue de Diamant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.