Championnats de France : Tavernier sacrée au marteau, Robert-Michon, Zahi, Golitin et Belocian ont aussi brillé

Championnats de France : Tavernier sacrée au marteau, Robert-Michon, Zahi, Golitin et Belocian ont aussi brillé©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 13 septembre 2020 à 20h55

Les championnats de France d'athlétisme ce terminent ce dimanche à Albi, et la dernière journée a notamment vu Alexandra Tavernier être sacrée au lancer du marteau. Mélina Robert-Michon, Carolle Zahi, Amaury Golitin et Wilhelm Belocian ont aussi été sacrés.



Cinquième titre de championne de France d'affilée pour Alexandra Tavernier ! La lanceuse de marteau de 26 ans, médaillée de bronze mondiale en 2015, a survolé le concours, ce dimanche à Albi. La sociétaire du club d'Annecy a envoyé son engin à 72,76m lors de son deuxième essai, et a devancé Lorelei Taillandier (64,32m) et la junior Rose Loga (63,98m). Il s'agit de son sixième titre national au total. Sur le 400m haies masculin, la victoire est revenue à Wilfried Happio (22 ans), qui conserve ainsi son titre, en 49"97. Le Lillois a devancé Edgar Levard (51"46) et Rayan Dpuerme (51"67), qui ont tous les deux battu leur record personnel. Son homologie Farah Clerc a été sacrée sur le 400m haies féminin, en 57"91, devant Shana Grebo (58"00) et Meriem Sahnoune (58"32). Sans les haies, Ludvy Vaillant s'est montré le plus rapide (45''46) devant Téo Andant (46''80) et Dylan Chesneau (47''08). Chez les femmes, le titre est revenu à Sokhna Lacoste (52''48) devant Amandine Brossier (52''66) et Diana Iscaye (52''93).

Zahi reine du sprint, Golitin devance Zhoya

Déjà sacrée ce samedi sur le 100m, Carolle Zahi a remis ça sur le 200m, remporté en 22''98. Comme sur la ligne droite, la sociétaire du CA Montreuil 92 a devancé Wided Atatou (23''12) alors que Maroussia Paré a pris le bronze (23''50). « Ça n'a pas été facile, parce que je n'ai pas fait beaucoup de 200m cette saison, a confié Carolle Zahi au site de la FFA. En championnats, le plus important, c'est de gagner les titres. Je suis donc très contente. » Amaury Golitin a remporté le titre sur la distance chez les hommes (20''67) d'un souffle devant Sasha Zhoya (20''68) alors que Pablo Mateo complète le podium. Le 110m haies, pour sa part, a vu Wilhelm Belocian conserver son titre national (13''20) devant Jeanice Laviolette (13''52) et Just Kwaou-Mathey (13''61) dans une finale pour laquelle Kevin Mayer, pourtant qualifié, ne s'est pas présenté au départ. « Je suis vraiment satisfait, je suis à deux centièmes de mon record personnel, a confié le double champion de France au site de la FFA. Il y a encore des choses à travailler bien sûr, mais je me satisfais du titre et de ce chrono intéressant. J'étais serein, confiant mais pas trop. »

Et de 19 pour Robert-Michon

Qui dit concours du lancer du disque, dit Mélina Robert-Michon. La sociétaire du Lyon Athlétisme n'a pas laissé place au suspense en remportant avec un jet à 60,06m son 19eme titre de championne de France en plein air, le 33eme au total dans sa carrière. Irène Donzelot termine deuxième (54,74m) devant Amanda Ngandu-Ntumba (52,59m), sacrée au poids ce samedi. « C'est un grand plaisir d'égaler le record de titres nationaux. Egaler c'est bien, mais battre, c'est mieux, a confié la Lyonnaise au site de la FFA. Il faudra donc que je remette ça l'an prochain, mais c'est bien mon intention, il n'y a pas de soucis. » Lolasson Djouhan (60,07m) a remporté le titre chez les hommes devant Tom Reux (56,23m) et Dean-Nick Allen (53,00m). Parmi les autres résultats marquants de cette journée, Alexis Miellet a conservé son titre sur le 1500m (3'30''92) quand Jeanine Assani Issouf, deuxième derrière la Danoise Janne Nielsen (13,55m), a remporté son quatrième titre au triple saut (13,59m). Pour Solène Gicquel à la hauteur féminine (1,87m), c'est une première alors que Marion Lotout (4,55m) a remporté le saut à la perche féminin pour la quatrième fois. Des championnats de France qui, malgré certaines absences, ont permis aux athlètes français de retrouver la compétition dans une saison 2020 très perturbée par la crise sanitaire.

(Avec A.S.)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.