Championnats de France (Indoor) : Renaud Lavillenie est toujours là !

Championnats de France (Indoor) : Renaud Lavillenie est toujours là !©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le dimanche 01 mars 2020 à 18h47

Lors de la deuxième journée des championnats de France en salle, Renaud Lavillenie a passé 5,80m pour la 150eme fois de sa carrière. Suffisant pour enlever un huitième titre national alors que de nombreux jeunes ont goûté à cet honneur pour la première fois. Tour d'horizon des performances qui ont marqué la journée à Liévin.

Alors qu'en cette année olympique sans championnats du Monde en salle (reporté en raison de l'épidémie de coronavirus) de nombreux internationaux ont fait l'impasse sur le championnat national, Renaud Lavillenie était là. Et bien là. Une semaine après avoir participé au All Star Perche, le Clermontois a enlevé le titre national de la discipline. Dans un jour sans, il a passé une barre à 5,80m pour la 150eme fois de sa carrière.



Suffisant pour devancer son frère Valentin et son coéquipier Alioune Sene. C'est la 8eme victoire de l'ancien recordman du Monde dans un championnat de France en salle.

Les jeunes prennent le pouvoir

Mais en l'absence de plusieurs têtes d'affiches, de nombreux jeunes athlètes français se sont illustrés pour remporter un premier titre. Grâce à une superbe fin de course, Bérénice Fulchiron a décroché sa première couronne sur le 3 000m femmes. Sur le 800m femmes, c'est une athlète récemment naturalisée qui s'est imposée : Noélie Yarigo. Sur le 400m masculin, Lorenzo Ricque a eu besoin de se jeter pour couper la ligne devant tous ses adversaires et goûter à la joie d'un titre national. Une semaine après un titre chez les Espoirs, Melvin Raffin a été le meilleur chez les Elites dans le concours du triple-saut.



Trois semaines après une victoire aux championnats nationaux, Maxence Brouyas a étonné tout le monde en remportant l'or sur le 800m hommes. Sa deuxième place derrière le Marocain Hamza Belmer a été suffisante pour lui offrir l'or national. Pour Pierrik Jocteur-Monrozier une deuxième place après 1 500 m a aussi été synonyme de titre. Mais cette fois, c'est à cause de la disqualification de Rabii Doukkana, le seul qui avait fait mieux que ses 3'48"16. Ludovic Besson a réalisé la meilleure performance française de l'année pour gagner l'heptathlon. Sur le 60m haies, le titre est revenu à l'espoir Cyréna Samba-Mayela.

Dixième titre pour Eloyse Lesueur-Aymonin

Certains habitués ont quand même su briller. Sur le 3 000m marche, Clémence Beretta avait déjà été titrée mais cette fois, elle agrémente sa médaille d'or d'un record national grâce à un temps de 12'30"52. A la longueur féminine, le concours a été remporté par l'invitée Nafissatou Thiam. Derrière la Belge, Eloyse Lesueur-Aymonin a remporté son dixième titre national. Gabriel Bordier a décroché l'or sur le 5 000m masculin tout comme Amandine Brossier sur 400m.



Le concours de la hauteur masculine est pour Loïc Gasch et son saut à 2,24m. Chez les femmes, le pentathlon a sacré Annaelle Nyabeu Djapa. A la faveur d'un nouveau record personnel, Amaury Golitin a remporté le 200m des championnats de France en salle. Un beau lot de consolation après sa médaille d'argent de samedi sur 60m.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.