Championnats d'Europe (salle) : Mayer en or sur l'heptathlon, le 4x400m masculin en argent

Championnats d'Europe (salle) : Mayer en or sur l'heptathlon, le 4x400m masculin en argent©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 05 mars 2023 à 18h31

Alors que le relais 4x400m masculin tricolore a remporté l'argent, Kevin Mayer n'a pas cédé face à Sander Skotheim pour aller chercher un troisième titre continental sur l'heptathlon.



Et de trois pour Kevin Mayer ! Après 2017 à Belgrade puis 2021 à Torun, le recordman du monde du décathlon a remporté ce dimanche à Istanbul un troisième titre continental en salle sur l'heptathlon. Mis sous pression par Sander Skotheim à l'issue d'un concours du saut à la perche loin d'être optimal, le natif d'Argenteuil n'avait pas le droit à l'erreur sur le 1000m, épreuve qu'il avait admis ne pas avoir travaillé. Si le Norvégien est allé l'emporter en 2'37''82, égalant par la même occasion son record personnel, Kevin Mayer ne lui a concédé qu'un peu moins de sept secondes. Lâchant ainsi 71 points à Sander Skotheim, le chef de file de l'équipe de France d'athlétisme remporte le titre européen de l'heptathlon avec seulement 30 points d'avance, 6348 contre 6318 pour son dauphin, qui établit ainsi un nouveau record de Norvège. Le podium est complété par l'Estonien Risto Lillemets (6079 points). Après un zéro à la perche, Makenson Gletty termine neuvième avec 5133 points.

Mayer : « Je savais qu'il allait falloir pousser »

Interrogé peu après la conclusion de ce 1000m et la validation de ce titre européen, Kevin Mayer n'a pas boudé son plaisir. « C'est mon troisième titre et c'est toujours aussi bon, a-t-il confié. Ça a été difficile, vraiment difficile. Ils m'ont tant poussé dans les retranchements lors de cette dernière course. On a attendu cette épreuve durant sept heures, je savais qu'il allait falloir pousser et c'est ce que j'ai fait. » Révélation de ces championnats d'Europe en salle, Sander Skotheim est d'ores-et-déjà vu comme une menace par le détenteur du record du monde, qui y voir une source de motivation à l'avenir. « J'ai dû attaquer très fort à cause de Sander Skotheim. Je suis même convaincu qu'il va parvenir à me pousser encore plus fort l'année prochaine, a confié le Francilien. Je vais travailler dur pour qu'il ne puisse pas me battre à l'avenir. Après le concours à la hauteur qu'il a pu réaliser, je savais qu'il allait falloir attaquer encore plus fort. »


L'argent pour le relais 4x400m

Un début de dernière soirée à Istanbul qui a vu l'équipe de France connaître un autre bonheur. Quelques minutes avant la médaille d'or remportée par Kevin Mayer, le relais 4x400m masculin est allé chercher l'argent. Si la Belgique des frères Dylan et Kevin Borlé mais également de Julien Watrin, vice-champion d'Europe du 400m ce samedi, a remporté le titre en 3'05''82, les Bleus sont restés au contact jusqu'au bout. Gilles Biron, Téo Andant, Victor Coroller et Muhammad Kounta ont bouclé la distance en 3'06''52 pour prendre la deuxième place devant les Pays-Bas. « On est venus ici pour remporter une médaille et on a tout donné pour aller la chercher, a confié le dernier relayeur tricolore, résumant l'état d'esprit des Tricolores. Nous sommes tous heureux mais ce n'est que le début. Mon relais a été bon et je suis fier de toute cette équipe. Tout s'est bien passé. » Une médaille à même de mettre le collectif tricolore sur la bonne trajectoire avant Paris 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.