Championnats d'Europe : Mayer renonce après un zéro à la longueur, carton plein pour le 3000m steeple

Championnats d'Europe : Mayer renonce après un zéro à la longueur, carton plein pour le 3000m steeple©Media365

Marie Mahé, publié le mardi 07 août 2018 à 13h35

Ce mardi, pour son entrée en lice dans le décathlon, Kévin Mayer a débuté sur les chapeaux de roue en battant son record sur 100m. Toutefois, la deuxième épreuve lui a été fatale. Avec un zéro pointé à la longueur, le Français a abandonné toute chance de titre et a préféré renoncer à la poursuite de son décathlon. Les trois coureurs français du 3000m steeple se sont quant à eux qualifiés pour la finale avec un Mahiedine Mekhissi-Benabbad en grande forme. De leur côté, Renelle Lamote et Aurélie Chaboudez ont respectivement assuré leur place en demi-finales du 800m et du 400m haies.

Une première épreuve et déjà un record. A la recherche de son premier titre européen sur le décathlon, le Français Kévin Mayer a déjà marqué les esprits. Sur 100m, le Tricolore a battu son record personnel de deux centièmes, en 10'64''. Pourtant, parti très moyennement avec le plus mauvais temps de réaction, le champion du monde de la discipline a su trouver les ressources nécessaires pour remporter sa série, la quatrième. Il marque déjà 942 points. Ses compatriotes ne sont pas en reste. Romain Martin, avec un temps de 11'16'', termine cinquième de sa série, la deuxième. Dans la troisième, Ruben Gado s'est imposé en 10'86'', soit sa meilleure performance de la saison, à trois centièmes de son record personnel.

Mayer abandonne après ses échecs à la longueur


C'est déjà terminé pour Kevin Mayer. Deuxième épreuve et les espoirs de titre s'envolent déjà pour le champion du monde et vice-champion olympique en titre. Le Français, en tête après le 100m, a mordu ses trois essais à la longueur et ne prend donc aucun point sur cette discipline. Et comme si cela ne suffisait pas, les deux autres Tricolores, Ruben Gado et Romain Martin, ont subi le même sort. Neuf essais mordus sur neuf. Du jamais vu très certainement. Quoi qu'il arrive, le titre européen du décathlon ne sera pas remporté par un Français cette année. Kévin Mayer a ainsi décidé de renoncer à la fin de son décathlon afin de privilégier son physique. Une décision logique car l'ambition du Tricolore de décrocher un sacre continental est devenue plus qu'utopique après ce cuisant échec. 

Lamotte unique représentante en demi-finales


Les Françaises étaient trois au départ des séries du 800m mais une seule sera présente au rendez-vous des demi-finales. En effet, Renelle Lamote a franchi l'obstacle des séries en terminant deuxième de sa course avec un temps de 2'01''34 à seulement un centième de seconde de la Suédois Hanna Hermansson. Cynthia Anais et Claudia Sanders sont quant à elles éliminées en raison d'un chrono insuffisant, respectivement 2'0''27 et 2'04''46, même si les deux athlètes françaises ont terminé à la quatrième place de leur série.

Trois Français en finale du 3000m steeple


Carton plein pour les Tricolores du 3000m steeple qui se sont tous qualifiés pour la finale. Ainsi, Mahiedine Mekhissi-Benabbad et Yoann Kowal ont dominé leur série avec une certaine aisance pour respectivement décrocher la deuxième et la troisième place, directement qualificatives. Le quadruple champion d'Europe a réalisé un temps de 8'28''61 en toute gestion. De plus, Djilali Bedrani sera lui aussi au rendez-vous pour lutter pour une médaille. Le coureur de 24 ans s'est classé cinquième de sa course et participera ainsi à sa première finale continentale.

Chaboudez passe les séries


Engagée dans les séries du 400m haies aux championnats d'Europe d'athlétisme, la Française Aurélie Chaboudez devait terminer dans les trois premières de sa série, la première, pour se qualifier directement pour la suite de la compétition. C'est donc chose faite puisque la Tricolore termine troisième de sa course avec un temps de 57'08''.

Djouhan sera au rendez-vous


Qualification également de Lolassonn Djouhan pour la finale du lancer du disque. Le Français a décroché sa place in extremis avec un second jet à 62,54m, ce qui lui a permis de se classer en neuvième position pour quelques centimètres, sachant que les douze premiers sont qualifiés. Le natif de Montargis va devoir s'employer s'il veut remporter une médaille même si le plateau reste assez ouvert. Enfin, Lucie Champalou n'est pas parvenue à lutter avec les meilleures sur le 50km marche. La Tricolore a tout de même terminé la course en décrochant  la quatorzième place alors que nombre de ses concurrentes ont été disqualifiées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.