Championnats d'Europe (équipes) : Après une disqualification, la France toujours deuxième

Championnats d'Europe (équipes) : Après une disqualification, la France toujours deuxième©Media365

Guillaume MARION, publié le samedi 10 août 2019 à 22h20

Après une très belle deuxième journée dans ces Championnats d'Europe par équipes à Bydgoszcz (Pologne), avec notamment cinq victoires, la France reste deuxième du classement, derrière le pays hôte. Sans la disqualification du 4x100 m masculin, les Bleus auraient même pu être en tête avant la dernière journée.

La légère euphorie aura été de courte durée. Alors que la France pensait avoir pris la tête de ces Championnats d'Europe par équipes à l'issue de la deuxième journée, la réclamation de l'Allemagne sur le 4x100 m masculin a complètement changé la donne à Bydgoszcz. En effet, pour avoir mis deux fois le pied hors du couloir lors du relais, Mahoumadou Fall a été pénalisé et a provoqué la disqualification des Bleus, qui avaient remporté l'épreuve, avec Jimmy Vicaut, Meba-Mickael Zeze et Christophe Lemaitre. Malgré une contre-réclamation, la décision n'a pas évolué. Ce succès en moins, la France est alors passée de la première position à la seconde, derrière la Pologne. Après 22 épreuves sur 40, les Français comptent donc une dizaine de points de retard sur les locaux et tout autant d'avance sur l'Italie, troisième. La journée de dimanche sera de ce fait décisive pour l'attribution du titre.


Avec cinq victoires, la France tient son rang

Si la disqualification du 4x100 m masculin vient un peu gâcher la fin de journée, l'entame avait été idéale pour les Bleus. En effet, sur le 100 m, Jimmy Vicaut (10''35) et Carolle Zahi (11''31) ont assuré en s'imposant pour donner 24 points de plus aux Tricolores. Derrière, le relais féminin, composé de Zahi, Ombissa-Dzangue, Raffai et Richard-Mingas, n'a pas tremblé pour l'emporter en 43''09. Si chez les hommes, la victoire a été également au rendez-vous (38''29), la réclamation allemande a modifié la donne. Sur le 800 m, Rénelle Lamote a aussi rapporté une victoire à la France, mais son chrono (2'01''21) ne lui permet en revanche pas de réaliser les minima pour les Mondiaux de Doha. Enfin, sur le javelot, Alexie Alaïs a créé la sensation en dominant le concours avec un jet à 63,46 m, soit son record personnel et une marque suffisante pour les Championnats du monde en prime.


Des Bleus au rendez-vous

S'il ne s'est pas imposé sur le 400 m haies, Ludvy Vaillant (2eme) trouvera une belle consolation son chrono de 48''98, synonyme de qualification pour Doha (27 septembre - 6 octobre). Derrière l'intouchable Wojciech Nowicki, Quentin Bigot a, lui, décroché une belle deuxième place au marteau avec un jet à 76,70 m. Enfin, Frédéric Dagée, au lancer de poids (20,03 m), Guillon-Romarin, à la perche (4,46m), et Hugo Hay, sur le 5000m (13'58''20), ont également fini le podium, avec des troisièmes places. "On voulait voir des athlètes qui prennent du plaisir et montrent leur vrai visage. C'est bien de se sentir porté par l'équipe", avait confié Patrice Gergès, le directeur technique national, sur le site de la FFA. Au soir de la deuxième journée en Pologne, il a dû être servi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.