Championnat d'Europe : Contrat rempli pour Lavillenie et Tavernier

Championnat d'Europe : Contrat rempli pour Lavillenie et Tavernier©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le vendredi 10 août 2018 à 14h00

Alexandra Tavernier s'est qualifiée pour la finale du lancer de marteau. La Française n'a eu besoin que d'un essai (72,88m) pour valider son ticket pour dimanche soir (19h30). Même constat pour Renaud Lavillenie, toujours en course pour un quatrième titre européen.

La pelouse du Stade Olympique de Berlin, Alexandra Tavernier ne l'a pas vue bien longtemps. Dans les qualifications du lancer de marteau, la Haut-Savoyarde n'a eu besoin que d'un seul essai pour s'assurer une place en finale. Avec un lancer à 72,88m, le jeune femme de 24 ans a facilement passé la barre des 70m qualificatifs et sera donc présente dimanche (19h30) pour la finale. Médaillée de bronze lors des championnats du monde de Pékin en 2015, Tavernier cherchera à faire mieux qu'en 2016 à Amsterdam où elle n'avait pas réussi à faire de marques en finale européenne.


Trois Français en finale de la perche


Attendu au tournant mais handicapé par une petite gêne au genou gauche, Renaud Laviillenie n'a pas manqué à ses obligations lors des qualifications du saut à la perche. Le Clermontois s'est facilement qualifié pour la finale qui aura lieu dimanche soir (19h10). Le triple champion d'Europe a passé dès la première tentative 5,51m et a récidivé à 5,61m. Dans des qualifications où le tenant du titre Robert Sobera est déjà passé à la trappe, Lavillenie n'est pas le seul Français à avoir briller à la perche vendredi au stade olympique de Berlin. Le champion olympique sera accompagné par Axel Chapelle qui a également passé la barre des 5,61m et Alioune Sene même si ce dernier s'est qualifié à 5,51m.

Carton plein pour les relais 4x400m


Les relais 4x400m sont également à la fête. Absent pour la première fois depuis 1958 en finale lors des derniers championnats européens à Amsterdam, le relais masculin a lavé l'affront vendredi matin. Emmené par Mame-Ibra Anne, les Français se sont qualifiés pour la finale du 4x400 après avoir signé le deuxième temps de sa série derrière la Grande-Bretagne. Un temps de 3'01''67 qui permet à Mamoudou-Elimane Hanne, Teddy Atine-Venel et Thomas Jordier d'être présents samedi (21h30). Le sourire était aussi sur les visages du relais 4x400m féminin. Malgré un premier relais compliqué d'Eléa-Mariama Diarra (4eme au passage du témoin), les Bleues (Diarra, Raharolahy, Sananes et Perrossier) ont fait le travail pour dérouler et prendre la deuxième place de leur série. Une place qui les propulse directement en finale avec la Pologne et la Belgique. L'espoir de reconquérir le titre européen de 2014 est donc toujours permis. Surtout que Floria Guei devrait être de retour dans le groupe après avoir été préservée vendredi.

Grosse désillusion pour Luron


Sur les épreuves de saut en longueur, la grosse déception de la journée nous vient de Kevin Luron. Sur le triple saut, le vice-champion de France 2018 n'a pas réussi à passer le cut sur ses trois tentatives. Il doit se contenter de 16,24m alors que la marque qualificative était à 16,5m. Il pourra malgré tout encourager Jean-Marc Pontvianne. Le Français n'a eu besoin que d'une seule tentative (16,77m) pour se qualifier pour la finale du triple-saut. Champion de France en titre, Harold Correa a dû attendre jusqu'au bout pour décrocher le précieux sésame. Il décroche la 11eme place des qualifications avec un saut à 16,43m d'entrée qu'il n'avait pas réussi à améliorer sur ses deux autres essais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.