Ch. Europe - Marteau (F) : Tavernier revient sur sa dépression

Ch. Europe - Marteau (F) : Tavernier revient sur sa dépression©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 16 août 2022 à 16h52

Le changement de structure décidé par Alexandra Tavernier au printemps, autour de son père en tant que nouvel entraîneur, porte ses fruits alors que la Française avait été frappée par un énorme coup de spleen qu'elle évoque encore ouvertement.



Alexandra Tavernier a aisément rejoint la finale européenne du lancer de marteau, mardi à Munich, en réussissant la quatrième performance (68,99 m) sur un total de douze qualifiées. C'est le début d'une renaissance pour la médaillée de bronze mondiale 2015 et recordwoman de France depuis 2018 (amélioration à 75,38 m l'an dernier), qui avait déjà parlé de sa totale perte de motivation. Sur France 3, à l'issue de ces qualifications, elle admet avoir traversé "une vraie dépression" : "Je suis sur la fin du traitement, on regarde avec le staff médical quand l'arrêter. Je suis passée par des phases très difficiles, à pleurer et ne plus dormir, donc ça fait du bien. On est humains et défaillants, je suis ravie de pouvoir montrer aux gens qui n'ont pas cru en moi que je suis là. Sans prétention, j'espère avoir l'âme d'une championne."

Egalement vice-championne d'Europe en 2018, soit la dernière édition en date avant ce rendez-vous munichois, Alexandra Tavernier se montrait mitigée au moment de résumer sa prestation... mais c'est justement ce qui la réjouit ! "J'ai fait des gros jets à l'échauffement, et on voit que ça a été une année compliquée car je n'ai pas le rythme en compétition. Mais j'ai gagné mon année, j'ai retrouvé le sourire et l'envie de lancer. J'ai dit merde, parfois ça fait du bien d'être juste là pour participer et retrouver ce plaisir que je n'avais pas eu depuis l'an passé." Une saison 2021 qui avait aussi - et surtout - été marquée par une quatrième place olympique à Tokyo. Le concours final des championnats d'Europe aura lieu mercredi soir, et notre petit doigt nous dit qu'une belle médaille est à surveiller.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.