Ch.Europe : Il y aura également trois Français en finale du 400m haies !

Ch.Europe : Il y aura également trois Français en finale du 400m haies !©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 18 août 2022 à 12h35

Comme sur la finale du 110m haies mercredi, l'équipe de France a placé trois de ses représentants en finale du 400m haies des Championnats d'Europe de Munich, ce jeudi. Wilfried Happio, Ludvy Vaillant et Victor Coroller ont tous validé leur billet lors des demi-finales.



Les hurdleurs bleus y prennent goût, et on ne va pas leur en vouloir. Vingt-quatre heures après que Pascal Martinot-Lagarde, deuxième, a manqué pour un millième la médaille d'or de ces Championnats d'Europe de Munich sur une finale du 110m haies qui avait vu un autre Français Just Kwaou-Mathey décrocher le bronze et les Tricolores aligner trois coureurs au départ (Sasha Zhoya a chuté), l'équipe de France présentera de nouveau trois de ses représentants, vendredi soir cette fois sur la finale du 400m haies. Au même titre que Martinot-Lagarde, Zhoya et Kwaou-Mathey, Wilfried Happio, Ludvy Vaillant et Victor Coroller ont répondu présent lors des demi-finales, programmées ce jeudi matin en Bavière. Les trois hommes peuvent donc à leur tour rêver d'aller ajouter une nouvelle médaille au compteur des Français (les Bleus en sont à quatre médailles). Comme un symbole, Happio, chef de file du 400m haies français, champion de France en titre et grande chance de médaille pour les Bleus à Munich a montré la voie à ses coéquipiers en remportant sa demi-finale, en 48"89. "J'ai essayé de m'appliquer sur ma course sans trop griller d'énergie et en ayant un bon chrono pour avoir une bonne place sur la finale."

Vaillant fait forte impression

Message parfaitement reçu par Vaillant, deuxième à se produire sur la piste bavaroise et deuxième de sa demie derrière l'intouchable Norvégien Warholm, avec un chrono plus rapide que celui d'Happio (48"52) qui lui a permis de signer sa meilleure performance cette saison. "J'ai réalisé le schéma que je voulais, je suis satisfait". Le trois sur trois reposait alors sur Victor Coroller. Ce dernier a dû batailler jusqu'au bout pour valider son billet pour la finale et rejoindre ses deux compatriotes. Lors d'une troisième demi-finale moins rapide (mais aussi moins relevée) que les deux précédentes, Coroller arrache la deuxième place, en 49"46. Premier Européen de la finale des Mondiaux d'Eugene qui l'avait vu échouer au pied du podium, il y a trois semaines, Happio sera assurément le grand favori une nouvelle fois vendredi soir. "A 23 ans, je sais que je ne peux pas toujours gagner, j'apprends encore et j'apprendrai encore demain (vendredi)", affirmait néanmoins sur France Télévision le deuxième meilleur performeur français de tous les temps sur la distance (47"41), qui devra notamment se méfier de Ludvy Vaillant. La France rêve d'un doublé avant l'heure. Mais aux deux premières places cette fois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.