Carnet noir : Gabrielle Grunewald n'est plus

Carnet noir : Gabrielle Grunewald n'est plus©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 12 juin 2019 à 14h56

Touchée depuis 2009 par une forme rare de cancer de la glande salivaire, la coureuse américaine Gabrielle Grunewald est décédée ce mardi à l'âge de 32 ans, dix ans après le début de son dernier combat.

Ce mardi, la coureuse américaine de demi-fond Gabrielle Grunewald est décédée des suites d'une forme rare de cancer dans un centre hospitalier de Minneapolis, à l'âge de 32 ans. Depuis 2009, la coureuse du Minnesota se battait contre un cancer de la glande salivaire. Durant sa jeunesse, sous son nom de jeune fille, Anderson, "Gabe" Grunewald était considérée comme l'une des étoiles montantes de l'athlétisme féminin aux Etats-Unis. C'est son mari, Justin Grunewald, qui a communiqué la nouvelle via son compte Instagram.


Grunewald sacrée malgré la maladie 

Si la prometteuse coureuse universitaire américaine avait été diagnostiquée d'un cancer à seulement 22 ans, Gabriele Grunewald n'avait toutefois jamais renoncé aux tours de piste. En 2012, elle avait terminé au quatrième rang des sélections américaines lors des Jeux Olympiques de Londres. Deux ans plus tard, "Gabe" Grunewald avait glané le titre de championne nationale du 3 000 m. En 2016, après avoir participé aux sélections pour les Jeux Olympiques en 1500 et 5000 m, l'Américaine avait disputé sa dernière course, un 500 mètres, là aussi dans le cadre du Championnat des Etats-Unis. La maladie l'avait ensuite rattrapée, avec plusieurs rechutes en 2016 puis 2017.

Grunewald, une athlète engagée 

Malgré une sensible détérioration de son état de santé en 2018 et 2019, Gabriele Grunewald avait créé avec son mari l'association Brave Like Gabe, pour apporter sa contribution à la recherche sur le cancer et encourager les malades à la pratique sportive. Son décès a entraîné de nombreux hommages dans le monde de l'athlétisme. "Même si je n'ai jamais eu le plaisir de rencontrer "Gabe", j'ai énormément d'admiration pour elle. Non seulement pour sa bravoure et sa dignité, mais aussi pour tout ce qu'elle a fait pour inspirer d'autres malades", a déclaré le président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Sebastian Coe. De son côté, la tenante du record du monde du marathon et légende du sport Paula Radcliffe a salué "la bravoure, le cœur et le sourire éternel qui a tant inspiré le monde" de Grunewald.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.