Athlétisme : Suspension à titre conservatoire pour Amaury Golitin

Athlétisme : Suspension à titre conservatoire pour Amaury Golitin©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 21 juin 2022 à 18h00

Soupçonné d'avoir falsifié des documents afin de justifier un manquement à ses obligations de localisation, Amaury Golitin a été suspendu par l'AFLD.

C'est une affaire dont l'athlétisme français se serait bien passé. Alors que les championnats de France doivent avoir lieu le week-end prochain à Caen, Amaury Golitin ne pourra pas y participer. Au travers d'une publication sur son compte officiel Instagram, le sprinteur a annoncé qu'il doit « faire une croix sur les championnats de France Elite ce week-end » en raison d'une « grosse tension à l'adducteur en sortie de virage... une tension qui s'avère être une déchirure », occasionnée à l'occasion du 200m organisé dans le cadre de Meeting de Paris, étape française de la Ligue de Diamant, dont il a pris la cinquième place. Or, selon les informations du quotidien Le Parisien, l'absence d'Amaury Golitin à Caen le week-end prochain est tout autre. En effet, le membre du relais 4x100m éliminé dès les séries lors des Jeux Olympiques de Tokyo l'an passé, a été suspendu à titre conservatoire par l'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD).


Golitin soupçonné de falsification

Celui qui détient la meilleure performance française de l'année sur 100m mais également sur 200m a été informé de sa suspension peu de temps après sa course au Stade Charléty. Une sanction qui serait liée à trois manquements à ses obligations de localisation, ou « no-show » dans le cadre de la lutte contre le dopage dans la première moitié de l'année 2021. Averti à deux reprises entre janvier et juin 2021, Amaury Golitin a manqué un troisième contrôle dans le courant du mois de juillet, juste avant de prendre l'avion pour Tokyo. S'il avait pu justifier ses absences et éviter ainsi une suspension pour les JO, la donne a entre-temps changé. En effet, le natif de Cayenne est dans le viseur des enquêteurs de l'AFLD, qui le soupçonnent d'avoir falsifié des documents afin de justifier ses « no-show ». Une affaire qui vient plomber un peu plus l'image d'Amaury Golitin, vivement critiqué à Tokyo mais également visé dans une affaire d'agression sur son ancienne compagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.