Athlétisme : Pas de Mondiaux pour Mekhissi-Benabbad

Athlétisme : Pas de Mondiaux pour Mekhissi-Benabbad©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 08 juin 2019 à 19h07

Mahiedine Mekhissi (34 ans) ne participera pas aux Mondiaux 2019 de Doha (29 septembre au 6 octobre). Sur twitter ce samedi, l'athlète français spécialiste du 3 000m steeple a fait savoir qu'il avait dû se faire opérer du syndrome de Haglund pour la deuxième fois de sa carrière et devait donc tirer un trait sur la saison 2019.

Le troisième podium de Mahiedine Mekhissi-Benabbad aux Mondiaux attendra. Médaillé de bronze en 2011 (Daegu) et 2013 (Moscou), l'athlète français spécialiste du 3 000 steeple ne sera pas de la partie lors des Championnats du Monde 2019, à Doha du 29 septembre au 6 octobre prochain. De nouveau victime du syndrome de Haglund (inflammation du tendon d'Achille crée par le frottement avec la partie postérieure de l'os du talon), Mekhissi-Benabbad a révélé ce samedi sur son compte Twitter qu'il avait dû subir une nouvelle opération (sa deuxième pour la même raison). « Une pause s'impose, écrit le Rémois. Je voulais vous informer, je viens de me faire opérer pour la deuxième fois du syndrome de Haglund. » Une intervention qui l'oblige à tirer un trait sur l'exercice en cours, Mondiaux compris. « Il n'y aura pas de saison 2013 pour moi, j'ai le regard braqué sur la saison 2020, je reviendrai plus fort. », assure celui qui avait déjà dû déclarer forfait pour les Mondiaux 2015 (Pékin).

Mekhissi-Benabbad était parti se préparer en Californie 



En attendant de voir si le triple médaillé olympique (argent à Pékin et à Londres, bronze à Rio de Janeiro) tiendra sa promesse, il va devoir une fois de plus prendre son mal en patience, la jambe droite dans le plâtre pour le moment, avant de pouvoir retrouver les pistes d'entraînement dans un premier temps, puis la compétition. Pour cela, « MMB », qui fait indubitablement partie des chefs de file de l'équipe de France, devra attendre 2020. Un crève-coeur doublé d'un nouveau coup d'arrêt pour celui qui avait prévu de parfaire sa préparation jusqu'à fin mai dernier afin de mettre tous les atouts de son côté pour tenter de renouer avec le podium aux Mondiaux, lui qui avait vu le bronze lui passer sous le nez il y a deux ans à Londres pour trois centièmes. C'est également dans l'objectif de faire un résultat à Doha que le quintuple champion d'Europe du 3 000m steeple avait mis le cap en avril dernier sur la Californie, où il s'était entraîné en haute altitude sous la coupe de son fidèle entraîneur Farouk Madaci. Un travail intensif pour rien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.