Athlétisme : La fin est proche pour le 50km marche

Athlétisme : La fin est proche pour le 50km marche©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le mardi 12 mars 2019 à 15h02

Lors d'une réunion ce lundi, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a donné un « accord de principe » pour la suppression du 50km marche au terme des Jo de Tokyo en 2020.

Le 50km marche en voie de disparition, ce n'est rien de le dire. La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) s'est réuni ce lundi au Qatar pour évoquer l'avenir de la discipline, apparue pour la première fois lors des JO 1932 à Los Angeles. Et elle a donné son « accord de principe » pour que l'épreuve disparaisse au terme des Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020. Un pas en avant supplémentaire vers une suppression que redoutent les champions de la discipline, à l'image du recordman du Monde français Yohann Diniz. Le 50km hors-course, deux nouvelles distances pourraient alors être choisies, entre le 10km, 20km, 30km ou le 35km, avec une période de trois ans pour laisser les athlètes se préparer aux nouveaux formats.

Des athlètes inquiets et mobilisés

Une décision certes crainte au plus haut point mais pressentie par les acteurs du 50km marche. Il y a deux ans déjà la discipline avait semblé en grand danger, avant d'être sauvée in extremis.  Les principaux marcheurs ont ainsi lancé un site en soutien à leur discipline. Parmi les principaux défenseurs, figuraient en bonne place des anciens de la discipline, des entraîneurs et des athlètes tels que le champion du Monde Yohann Diniz. En février dernier, le DTN Patrice Gergès avait fait part de ses inquiétudes dans L'Equipe : « On peut évoluer mais on ne doit pas travestir la marche (...) On perd la dramaturgie de l'épreuve. » Il avait néanmoins tendu la main à la fédération, proposant de descendre la distance à celle d'un marathon, « une distance que tout le monde court et sur laquelle les chronos parleraient au grand public. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.