Athlétisme : L'affaire Samba a neuf mois de retard

Athlétisme : L'affaire Samba a neuf mois de retard©Media365

Matthieu Angosto, publié le mardi 10 avril 2018 à 09h57

Selon Le Parisien, la plainte pour « viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel » contre Giscard Samba aurait été oubliée pendant neuf mois au commissariat. D'autres manquements à la procédure auraient également eu lieu.

Si l'affaire Samba secoue le monde de l'athlétisme français depuis le début du mois, cela serait à cause d'une grossière erreur du commissariat de Créteil. En effet, la plainte pour « viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel », déposée par une athlète contre l'entraîneur de l'US Créteil Giscard Samba, aurait été oubliée pendant neuf mois par la police. C'est Le Parisien qui fait cette révélation, tandis que l'un des enquêteurs attaché à cette affaire décrit l'oubli comme « un gros couac ». Un autre policier explique que « c'est juste une grosse boulette de notre collègue. Evidemment que cette affaire aurait dû remonter ».Plus qu'un simple oubli, Le Parisien fait état de plusieurs manquements au règlement. Ainsi, la fonctionnaire de police qui a enregistré la plainte n'aurait pas prévenu le parquet de Créteil, ni annexé au procès-verbal des notes de la plaignante, et personne ne serait venu constater les résultats de l'examen médico-judiciaire de la sprinteuse de 21 ans supposément violée par Giscard Samba. L'entraîneur emblématique de l'US Créteil a d'ores et déjà été suspendu à titre conservatoire par son club. Si la hurdleuse Cindy Billaud a apporté un témoignage à charge contre Samba, un autre athlète a apporté son soutien à l'entraîneur : Dimitri Bascou.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.