Athlétisme - Championnats d'Europe : Bigot déçoit, Kounta et Coroller verront les demies

Athlétisme - Championnats d'Europe : Bigot déçoit, Kounta et Coroller verront les demies©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le lundi 06 août 2018 à 17h35

Quentin Bigot a pris la porte d'entrée sur le lancer de marteau lors des championnats d'Europe d'athlétisme à Berlin lundi. En revanche, les Français engagés sur le 400m haies ont validé leur ticket pour les demi-finales. Kafétien Gomis et Guillaume Victorin ont de leur côté décroché leur place pour la finale du saut en longueur alors que Marvin René ne verra pas la suite sur 100m.

Il prétendait naturellement à un podium, mais il n'en sera rien. Quatrième des Mondiaux l'année dernière, Quentin Bigot a pris la porte d'entrée au lancer de marteau lors des championnats d'Europe à Berlin. Son premier jet à 72,73m a été annonciateur d'un après-midi compliqué qui l'a vu enchaîner avec des jets à 72,12m et 72,33m. "C'est ce qui s'appelle passer à côté de la plaque. J'ai très mal lancé, je manquais de pêche, je ne sentais rien. Il faut que je débriefe avec mon coach. Je suis arrivé à Berlin psychologiquement fatigué, avec une certaine pression aussi. Il y en aura d'autres.", a-t-il relativisé au micro de France 2. Du côté du lancer de poids, Frédéric Dagée n'a pas fait mieux en passant un petit 19,55m sur son troisième et dernier essai (après avoir mordu sur le premier et enregistré un 19,56m sur le deuxième), ce qui l'a classé au neuvième rang de son groupe. Bien loin des 20,63m de l'Allemand David Storl, qui a réalisé le meilleur lancer de l'après-midi.

Les Français en fête sur le 400m haies 


Muhammad Abdalla Kounta a fait preuve de beaucoup de métier sur sa fin de course pour terminer premier de la série n°2 du 400m haies, en 50''60, et ainsi se qualifier directement pour les demi-finales. Dans son couloir n°7, le Français a terminé très fort pour apporter à la délégation française sa première bonne nouvelle de l'après-midi. Sa deuxième place aux championnats de France, avait convaincu la Fédération de l'emmener en Allemagne et le jeune homme de 23 ans a confirmé en partie les espoirs placés en lui, malgré une satisfaction toute relative à l'issue de la course : « Ma course n'est pas bonne du tout. Je fais beaucoup d'erreurs. Les passages de haies ne sont pas mon point fort. Je ne suis pas fatigué, je vais tout faire pour aller en finale mais ce sera compliqué », a-t-il exprimé au micro de France 2. Dans la foulée, son compatriote Victor Coroller a également remporté sa série tout en maîtrise, en signant le meilleur chrono global (50''10). "Je devais m'imposer, dire que j'étais là et qu'il allait falloir compter sur moi demain. C'est chose faite et je suis satisfait". Ils seront donc trois Tricolores en demi-finale mardi, puisque Ludvy Vaillant était exempté des séries.

Ça passe pour Gomis et Victorin


Sur le saut en longueur, deux Français ont fait le boulot pour décrocher leur ticket pour la finale de mercredi. Sixième du groupe A , Kafétien Gomis a attendu son troisième saut pour valider sa qualification avec un saut à 7,75m. De son côté, Guillaume Victorin est lui aussi passé de justesse grâce à son premier (et seul) saut comptabilisé à 7,76m dans le groupe B. En revanche, Yann Randrianasolo était beaucoup trop loin du compte pour pouvoir rêver (7,33m).

René trop juste 


Engagé dans la série n°4 du 100m, Marvin René a déçu ce lundi. Dans son couloir n°6, le Français a enregistré le troisième temps de sa série en 10''47 et a très vite compris qu'il serait trop juste pour passer. Le sprinteur de 23 ans avait couru en 10''16 lors des championnats de France cette saison et ne cachait pas sa déception à l'issue de la course. « Je m'attendais à beaucoup mieux, je suis très déçu, je ne comprends vraiment rien. Le départ est moyen, sur la fin de course, je suis un peu crispé, je n'ai pas trop compris », a-t-il avoué au micro de France 2. Jimmy Vicaut et Amaury Golitin, exempts de ce premier tour de qualifications, seront donc les deux seuls Français en lice mardi, lors des demi-finales.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU