Athlétisme - Championnat d'Europe : Tavernier vice-championne d'Europe du marteau, Lavillenie en bronze

Athlétisme - Championnat d'Europe : Tavernier vice-championne d'Europe du marteau, Lavillenie en bronze©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 12 août 2018 à 22h13

Tandis qu'Alexandra Tavernier a réussi à s'adjuger l'argent au lancer de marteau, Renaud Lavillenie n'a rien pu faire face à la jeunesse triomphante au saut à la perche. Le Clermontois doit se contenter d'une médaille de bronze derrière Armand Duplantis et Timur Morgunov. La France termine ces championnats d'Europe d'athlétisme avec 10 médailles.

Elle l'a fait ! Après deux saisons plus que compliquées en raison de blessures, Alexandra Tavernier est revenue à son meilleur niveau à Berlin ! Lors des qualifications, la Haut-Savoyarde n'avait eu besoin que d'un seul essai pour assurer sa place en finale. Dimanche, elle a remis ça avec un premier lancer de toute beauté. Le poids est venu s'écraser à 74,78m et offrir à l'Annécienne un record de France. Les débats étaient posés et Tavernier a bien cru que la meilleure performance de l'histoire du marteau français pouvait lui offrir l'or. Seulement, elle est tombée sur encore plus forte qu'elle en la personne d'Anita Wlodarczyk. La Polonais a tout simplement tué le concours sur son 4eme lancer avec le record du championnat d'Europe en prime (78,94m). Alexandra Tavernier a bien essayé mais l'écart a été trop grand entre les deux lanceuses. Une autre Polonaise Joanna Fiodorow vient complèter le podium avec un lancer à 74m.

Lavillenie s'incline face à Duplantis et se contente du bronze


Lui aussi voulait retrouver les sommets à Berlin et reconquérir ce titre européen qui lui échappe depuis 2014 à Zurich. Malheureusement, Renaud Lavillenie va devoir se contenter de la médaille de bronze. Le perchiste français est tombé sur un os avec Armand Duplantis. Avant la compétition, le Clermontois avait fait de l'Ukrainien son principal rival et la passe d'arme a bien été au rendez-vous. Le concours de Berlin restera quoi qu'il arrive dans les mémoires. De par la performance des trois médaillés mais surtout parce que Duplantis a signé le record des championnats européens avec une barre à 6,05m passée quand Timur Morgunov s'est "contenté" de 6m et Lavillenie de 5,95m. Malgré une réelle déception, cette médaille de bronze du champion olympique a le goût de victoire car Lavillenie n'est pas passé loin de la catastrophe à 5,80m. Après avoir loupé ses deux essais, le perchiste a fait l'impasse sur le troisième pour tout donner à 5,85 et redistribuer les cartes alors que ses concurrents avaient tous passé le cut sans encombre. Un choix payant qui n'aura pas suffi à décrocher l'or face à la jeunesse triomphante que représente Duplantis (19 ans). Chez les autres Français finalistes, Axel Chapelle finit à la 8eme (5,65m) et Alioune Sene douzième (5,30m).



Meilleur temps de leur série en demi-finale, le quatuor français du 4x100m masculin avait en tête de faire une médaille pour prouver que les absences de Christophe Lemaître et Jimmy Vicaut avaient été parfaitement compensées. Malheureusement, la finale a ramené la France à sa réalité face aux grosses nations européennes que peuvent être la Grande Bretagne ou les Pays-Bas. Les Britanniques ont dominé cette finale de la tête et des épaules et décrochent l'or (37''80) devant la Turquie (37''98) et les Néerlandais (38''03) qui battent tous les deux leurs records nationaux. Mickaël Zézé, Marvin Rene, Stuart Dutamby et Mouhamadou Fall ont bien signé leur meilleure performance de l'année (38''51) mais les trois de devant étaient trop forts pour espérer une médaille surtout avec un dernier passage de témoin pas assuré comme il se doit. Chez les femmes, le relais 4x100m n'a pas réussi à décrocher de médaille non plus avec une cinquième place (43''10) à 1''20 de la Grande Bretagne, championne d'Europe dans les catégories du relais 4X100m.

Les demi-finale des relais 4x100m

La France avait fort à faire avec les Pays-Bas et la Grande Bretagne dans la première série mais le relais 4x100m féminin n'a pas tremblé malgré une position dans le couloir n°8. Orlann Ombissa-Dzangue, Stella Akakpo, Jennifer Galais et Carolle Zahi ont signé le troisième temps de la série (43"06) directement qualificatif pour la finale qui aura lieu un peu plus tard dans la soirée (21h20). Il faudra prendre un peu plus de risques dans les passages de témoins pour espérer décrocher une médaille.

Les filles ayant fait le job, les Bleus avaient la pression dans leur demi-finale du 4x100. Alors que la Grande Bretagne, les Pays-Bas et la Turquie ont décroché leur ticket lors de la première série, le relais français a également décroché son ticket pour la finale. Composé de Mickaël Zeze, Marvin René, Stuart Dutamby et Mouhamadou Fall, le quatuor français a réalisé le meilleur temps (38''63) de sa série devant la Pologne et l'Italie. Cette dernière a été disqualifiée. En l'absence de Christophe Lemaître et Jimmy Vicaut, cette qualification dans les 8 derniers est un bon signe pour le sprint français surtout que deux nations fortes que sont l'Allemagne et l'Italie ne seront pas présentes en finale.

Pas de miracles sur 3000m steeple et triple saut pour les Français


Sur le 3000m steeple, il n'y a pas eu de miracle pour Ophélie Claude-Boxberger et Emma Oudiou. Les deux Françaises ont réussi à se qualifier pour la finale mais n'ont pas pu y jouer les premiers rôles. La première citée s'est contentée d'une neuvième place (9'31''84) bien loin derrière Gesa-Felicitas Krause. Déjà titrée à Amsterdam il y a deux ans, l'Allemande a remis ça devant son public avec une victoire facile en 9'19''80. La Suissesse Fabienne Schlumpf (9'22''29) et la Norvégienne Karoline Grovdal (9'24''46).

Même constat pour les Français du triple-saut. Qualifié sur le fil lors du tour précédent, Harold Correa n'a pas existé en finale. Après deux premiers sauts mordus, il n'a pu faire mieux que 16,33m et doit se contenter de la 11eme place (sur 12). Jean-Marc Pontvianne aurait pu espérer quelque chose dimanche après avoir fait la troisième marque lors des qualifications. Un premier saut mordu puis un deuxième à 16,42 insuffisant pour se qualifier avant de tout donner sur le troisième (16,61m) et décrocher une place dans les huit derniers. Malheureusement, Pontvianne n'a pas réussi à améliorer sa marque et finit 7eme du concours.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU