Athlétisme - 400m : Van Niekerk testé positif au coronavirus

Athlétisme - 400m : Van Niekerk testé positif au coronavirus©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 01 août 2020 à 11h17

Wayde Van Niekerk a été testé positif au Covid-19 alors qu'il se trouvait en quarantaine. Le recordman du monde sud-africain du 400m aurait dû faire sa grande rentrée, ce samedi soir à Trieste (Italie).

Le grand retour de Wayde Van Niekerk (28 ans) sur les pistes attendra. Trois ans après sa dernière apparition, le Sud-Africain avait prévu de faire sa rentrée, ce samedi à l'occasion du meeting italien de Trieste, dans le Frioul. Il devra finalement encore patienter avant de retrouver les starting-blocks et l'odeur de la compétition. Ce samedi, le quotidien transalpin La Gazzetta dello Sport nous apprend ainsi que Van Niekerk a été contrôlé positif au Covid-19 lors d'un test subi alors qu'il se trouvait déjà en quarantaine du côté de Gemona del Friuli, non loin de Trieste, où il a pris l'habitude de poser ses quartiers pendant la saison européenne. « Wayde Van Niekerk a été testé positif au coronavirus », révèle le journal à quelques heures de cette réunion de Trieste qui aurait dû voir le recordman du monde du 400m faire son grand retour, trois ans après. Le Sud-Africain sacré champion du Monde en 2015 à Pékin et deux ans plus tard lors des Mondiaux de Londres en 2017 aurait dû s'aligner sur ce tour de piste qui lui est si cher, mais pas seulement. Il aurait également dû disputer le 100m du meeting italien, lui qui détient également le record du monde du... 300m, puisqu'il avait effacé des tablettes le 28 juin 2017 en parcourant la distance en 30"81 les 30"85 de Michael Johnson dix-sept ans plus tôt, en 2000.

Van Niekerk avait couru en 47"42 pour sa reprise en février dernier...

La toute dernière sortie européenne de Van Niekerk remontait elle aussi à cette même année 2017. Le natif du Cap devait donc renouer avec le Vieux Continent ce samedi, la faute là aussi à cette longue absence consécutive à une grave blessure (déchirure du ligament croisé antérieur à un genou). Le rendez-vous de samedi aurait dû par ailleurs constituer la deuxième sortie sur 400m de l'année du champion olympique des derniers JO, à Rio en 2016 (record du monde à la clé, avec ce chrono incroyable de 43"03). En 2020, Van Niekerk ne s'était en effet testé qu'une seule fois sur sa distance de prédilection. C'était le 29 février dernier, sur ses terres de Bloemfontein, en altitude, lors d'une épreuve non-officielle et l'homme le plus rapide de la planète sur la distance (à Rio, il avait battu le record de Johnson, vieux de dix-sept ans également) avait dû se contenter d'un très modeste 47"42. Il faudra patienter pour connaître sa prochaine marque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.