Après un marathon, le ministre tunisien de la santé décède

Après un marathon, le ministre tunisien de la santé décède©Media365

Emmanuel LANGELLIER, publié le lundi 09 octobre 2017 à 14h58

Slim Chaker, le ministre de la santé de la Tunisie, est décédé dimanche après avoir pris part à un marathon organisé par une association collectant des fonds pour construire un hôpital destiné aux enfants cancéreux.

C'est une bien triste nouvelle qui est survenue dimanche. Alors qu'il prenait part à un marathon organisé au profit d'une association luttant contre le cancer, le ministre tunisien de la santé a fait un malaise cardiaque puis est tragiquement décédé. Slim Chaker avait 56 ans.

Le ministre avait couru 500 mètres de ce marathon organisé à Nabeul, fait un discours puis était monté dans sa voiture où il a fait un malaise avant de décéder à l'hôpital militaire de Tunis. « J'ai perdu un frère et un collègue, a écrit le Premier ministre Youssef Chahed sur sa page Facebook. Il est parti (...) en faisant son devoir, et il est mort en faisant un noble acte humanitaire. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Après un marathon, le ministre tunisien de la santé décède
  • MR2102 : comment est ce possible qu'une réaction pareille se retrouve en ligne , qui fait le boulot pour valider , c'est un peu fort de café lorsque l'on sait que beaucoup de réactions ne sont pas mises en lignes ....

  • Il faut au plus vite conseiller a macron de courir le marathon.

  • pauvre carla64,je vous plains!!

  • apres 500 m de course peut-on vraiment incriminer le Marathon (42KM)....n'y aurait-il pas autre chose?

    Personne n'a dit qu'il fallait incriminer le Marathon , cette personne avait certainement un problème cardiaque...

  • Condoléances à ses proches.... Monsieur le journaliste, une fois de plus le titre de votre article est complètement FAUX. Ce n'est pas après un marathon mais après 500 mètres de course et après d'autres activités. Vous ne savez plus quoi inventer pour faire lire vos pauvres articles.... Triste presse...