Affaire Calvin : Une enquête judiciaire a été ouverte à Marseille

Affaire Calvin : Une enquête judiciaire a été ouverte à Marseille©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le vendredi 12 avril 2019 à 11h24

D'après des informations de nos confrères de L'Equipe, une enquête judiciaire a été ouverte contre Clémence Calvin pour « suspicion de détention de produits dopants » après son record de France du 5km lors du semi-marathon de Paris le 10 mars dernier.

La situation se complique pour la vice-championne d'Europe du marathon. Selon des informations du journal L'Equipe, le parquet de Marseille a ouvert le 22 mars dernier une enquête préliminaire pour « suspicion de détention de produits dopants » contre Clémence Calvin. Une affaire supplémentaire qui vient se rajouter pour l'athlète française de bientôt 29 ans, à celle encore assez floue du contrôle antidopage du 27 mars au Maroc. L'enquête ouverte concerne en revanche un autre épisode. Le 10 mars dernier, lors du semi-marathon de Paris, Clémence Calvin avait établi un nouveau record de France sur 5km, mais celui-ci n'avait pas été homologué car il n'y avait pas de contrôleur antidopage à l'arrivée.

Le ciel s'obscurcit pour Calvin

L'athlète résidant dans « la Venise Provençale », Martigues, c'est donc le tribunal de Marseille qui a pris en charge l'affaire, qui toujours selon des informations de L'Equipe, a confié l'enquête aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP). Le pôle de santé publique explique donc, peut-on lire sur les colonnes de L'Equipe, que « les investigations qui vont suivre devront déterminer si Clémence Calvin ou des personnes de son entourage sont entrées en possession de produits dopants et dans quel but. »

C'est une nouvelle mauvaise nouvelle qui vient donc se greffer à la situation déjà alambiquée de la marathonienne. Car la Martégale est déjà suspendue à titre conservatoire dans le cas de son contrôle antidopage manqué au Maroc, dans des conditions encore indéterminées et rocambolesques, et n'est donc pas pour l'heure habilitée à se présenter sur la ligne de départ du marathon de Paris, ce dimanche. Pourtant, la détentrice du record de France du 10km, a déposé une requête de référé auprès du Conseil d'Etat, et devrait être fixée ce vendredi sur son sort.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.