100m : Richardson contrôlée positive, suspendue un mois et privée des Jeux de Tokyo

100m : Richardson contrôlée positive, suspendue un mois et privée des Jeux de Tokyo©Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 02 juillet 2021 à 15h39

L'Agence antidopage américaine a confirmé vendredi après-midi que Sha'Carri Richardson (21 ans) a bien subi un contrôle positif au cannabis durant les dernières sélections américaines. La nouvelle petite perle du sprint féminin des Jeux de Tokyo, suspendue un mois à partir du 28 juin, manquera le 100m des Jeux Olympiques. En revanche, elle pourra disputer le relais si elle est retenue.


Les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août) se passeront de la nouvelle petite du sprint mondial chez les dames. Sha'Carri Richardson (21 ans), l'une des femmes les plus rapides du moment sur la planète, manquera en effet le rendez-vous. Ce vendredi, le New York Times et l'agence Reuters avaient communément révélé que la jeune Américaine et immense favorite annoncée pour la médaille d'or sur 100m au Japon avait été contrôlée positive au cannabis lors des dernières sélections US, en juin dernier en Oregon, et passage obligé pour pouvoir valider son billet pour les JO. Or, le cannabis figure sur la liste des substances interdites de l'agence mondiale antidopage et un résultat positif peut entraîner une interdiction de concourir d'un mois à deux ans. Richardson avait remporté la finale du 100m de ces sélections américaines en 10"86. Une victoire lors des Trials invalidée, dans la mesure où l'Agence antidopage américaine a confirmé que l'intéressée avait bien été contrôlée positive à la marijuana. Elle a même écopée d'une suspension d'un mois à partir du 28 juin, a ajouté l'USADA. 

Richardson : "Je suis humaine"



Et tandis que l'ex-championne universitaire qui avait couru en avril dernier en 10"72 à Miramar (Floride) - le sixième chrono de tous les temps sur la distance - restera à la maison pendant les Jeux, les trois sprinteuses et compatriotes qu'elle avait devancées dans l'Oregon, à savoir Javianne Oliver (2eme), Teahna Daniels (3eme) et Jenna Prandini (4eme) représenteront, elles, les Etats-Unis à Tokyo. Prandini, principale bénéficiaire de ce contrôle positif dont deux personnes avaient eu connaissance sur le moment, avait même été mise au parfum, à en croire les deux sources évoquées, de son repêchage et de la disqualification de Richardson. Samedi, la jeune sprinteuse souvent comparée à Florence Griffith-Joyner pour son tempérament mais aussi son aptitude à faire le show aurait dû s'aligner au départ du 200m du meeting de Stockholm (Suède). Après avoir tweeté jeudi soir un "Je suis humaine" assez évocateur, Richardson a disparu de la liste des participantes. Et pour cause. A noter que Richardson, suspendue pour les épreuves individuelles, pourra disputer le relais lors des Jeux. A condition d'être retenue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.