Un dernier pour la route

 leroux-france-max

Kevin Le Roux a fait le boulot face à la Lettonie. (Maxppp)

Déjà qualifiée pour la phase finale du Championnat d’Europe après sa victoire sur la Hongrie (3-0), samedi, l’équipe de France a achevé sa campagne éliminatoire par un sixième et dernier succès face à la Lettonie (3-1 ; 15-25, 25-21, 26-24, 25-20), dimanche à Jelgava. Laurent Tillie, qui officiait-là pour la première fois sur le banc tricolore, a mené à bien sa première mission et peut ainsi se tourner sereinement vers l’avenir.

"J'ai déjà des petites idées qu'il faut encore mûrir". Laurent Tillie n’a pas de temps à perdre. A peine ses protégés avaient-ils glané leur billet pour le Championnat d’Europe après la victoire face à la Hongrie (3-0), samedi à Jelgava, que le sélectionneur tricolore regardait déjà vers l’avenir. "Je souhaite suivre les joueurs dans les clubs et voir comment ils s'entraînent. Je veux augmenter la concurrence et appeler de nouveaux joueurs", insistait-il sur le site officiel de la FFVB, à la veille d’une ultime confrontation sans enjeu face à la Lettonie dans ces éliminatoires de l’Euro 2013.

Forts de la confiance engrangée par les cinq victoires initiales et par ce billet qualificatif glané avant l’heure, les Bleus abordaient les ultimes hostilités sans pression. Mais très vite, le six de départ tricolore a semblé en-dedans. Bousculés par des Lettons entreprenants et revanchards, qui devront en passer un match de barrage pour rallier l’Euro 2013, les Bleus ont rapidement montré leurs limites et encaissé un sévère 25-15 dans le premier acte.

Vexés, les Tricolores ont fait appel à leur esprit de révolte pour remettre les compteurs à égalité (1-1, 25-21) et prendre l’ascendant au tableau d’affichage (2-1, 26-24), au sortir de deux sets étriqués où les deux sélections se sont rendues coup pour coup. Libérés par le gain de la troisième manche, les Tricolores profiteront alors de l’abattement letton pour lâcher les chevaux (25-20) et conclure leur campagne de qualifications par un sixième succès de rang (3-1).

Blessé et absent des derniers rendez-vous, Kevin Le Roux a retrouvé du temps de jeu en même temps que l’étendue de ses qualités techniques et athlétiques face aux Lettons (23 points, 18 attaques,  3 aces, 2 contres). Présents au contre, avec quatre blocs chacun, Gerald Hardy-Dessources et Jean-Philippe Sol n’ont pas été en reste. Si tout n’a pas été parfait dans ce match, ni dans ces éliminatoires, malgré le carton plein, les Bleus ont laissé entrevoir de belles promesses sur lesquelles Laurent Tillie pourra s'appuyer pour bâtir une équipe compétitive en vue de l'Euro.