Poitiers ne fera pas appel

Les Poitevins d'Olivier Lecat disparaissent du paysage professionnel. (Maxppp)

Les Poitevins d'Olivier Lecat disparaissent du paysage professionnel. (Maxppp)

Confronté à de graves problèmes financiers et rétrogradé en Ligue B par la DNACG, Poitiers a renoncé à faire appel et a annoncé, via un communiqué de la Ligue nationale de volley-ball, qu'il n'engagerait aucune équipe, ni en Ligue A, ni en Ligue B, la saison prochaine. Sous réserve qu'il présente suffisamment de garanties financières, Beauvais suppléera le vice-champion de France parmi l'élite. Saint-Brieuc, lui, évoluera à l'échelon inférieur.

Une page se tourne ! Poitiers n'évoluera ni en Ligue A, ni en Ligue B la saison prochaine, a indiqué mercredi soir la ligue nationale de volley-ball (LNV) dans un communiqué. La raison est simple: la formation d'Olivier Lecat a décidé de renoncer à faire appel de sa rétrogradation en Ligue B par la DNACG (Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion), datant du 21 mai dernier.

Incapable de fournir au gendarme financier un budget viable pour la saison prochaine, le vice-champion de France a préféré jeter l'éponge et faire ses adieux, au moins temporairement, au monde professionnel. Une nouvelle qui fait l'effet d'une bombe sur la scène hexagonale tant Poitiers était une figure incontournable du championnat de France depuis de nombreuses années.

Le club champion de France en 2011, qui a participé à quatre des six dernières finales du championnat (défaites en 2007, 2008 et 2012, victoire en 2011), pourrait même déposer le bilan dans les prochains jours, selon La Nouvelle République. En attendant qu'Odile Chauvet, présidente du Stade Poitevin omnisports, qui nourrissait il y a peu quelques espoirs de survie, ne rende officiellement les armes, Beauvais, sous réserve qu'il présente des garanties budgétaires suffisantes, évoluera en Ligue A la saison prochaine. Saint-Brieuc, de son côté, se voit offrit un accessit direct pour la Ligue B. Et le monde professionnel de déplorer le départ d'un monument du volley-ball hexagonal...

Le Sport sur votre mobile
en images
Tout Va Bien ! Et à la fin, les Cannoises lèvent les bras... Au-dessus du lot
à lire aussi