Nantes en embuscade

Les Nantais ont fait le boulot face à Montpellier. (François Deniel)

Les Nantais ont fait le boulot face à Montpellier. (François Deniel)

Après avoir laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras face à Tourcoing (2-3), Nantes-Rezé a renoué avec la victoire face à Montpellier (3-0), samedi, dans le cadre de la 3e journée de Ligue AM. Un cinglant succès qui permet au NRMV d’investir provisoirement la troisième marche du podium, à un point de Tours, qui a souffert et laissé échapper un point face à Beauvais (3-2).

Frustré d’avoir laissé filer les trois points de la victoire face à Tourcoing la semaine passée, le Nantes Rezé Métropole Volley n’a pas tardé à relancer la machine à la maison, avec une probante victoire face à Montpellier (3-0), samedi, au Gymnase Arthur Dugast. Invité surprise du dernier carré la saison passée, le NRMV a de nouveau pu compter sur un très bon Karel Linz qui, pas rassasié après ses 38 points inscrits lors des deux premières journées, a alimenté son compteur personnel de 14 unités devant ses supporters.

Des supporters qui ont particulièrement dû goûter à la performance de haut calibre de leur nouveau pointu espagnol Iban Perez (19 points). Grâce à ce cinglant succès en trois manches (25-21, 25-20, 25-18), les Ligériens se repositionnent au classement général, à une honorable troisième place provisoire (Paris étant susceptible de repasser devant le NRMV en cas de victoire face à Narbonne dimanche) et reviennent à un point du Tours Volley-Ball.

Sète seul leader

Un TVB qui avait laissé entrevoir quelques errements lors des deux premières journées du championnat de France face à Chaumont (3-1) et Avignon (3-1), a bien failli connaître une première désillusion cette saison dans sa salle de Grenon, face à Beauvais. Alors qu’il menait 2 sets à 1, et qu’il avait creusé l’écart en fin de quatrième set, le Bouc a craqué pour finalement rendre les armes au terme d’une rencontre haletante (25-23, 22-25, 23-25, 25-23, 15-12) et repartir d’Indre-et-Loire avec des regrets dans les bagages.

S'ils ont évité le pire, les protégés de Mauricio Paes ont perdu un point en route et permis à l’Arago Sète, vainqueur dans la douleur d’Ajaccio (25-23, 25-23, 17-25, 25-23), de prendre seul les commandes du championnat avec neuf points. De son côté, Cannes a retrouvé le goût de la victoire face à Tourcoing. Un succès net et sans bavure (25-18, 25-21, 25-20) qui permet aux Azuréens de refaire le plein de confiance et de se replacer à la cinquième place du classement général.

Pour Rennes, le sursaut d’orgueil entrevu face à Narbonne en début de semaine aura été de courte durée, les Bretons renouant avec la défaite sur le terrain des Spacer’s de Toulouse  (25-23, 21-25, 28-26, 25-21). Enfin, le duel de mal classés entre Chaumont et Avignon a tourné à l‘avantage des locaux qui en profitent pour débloquer leur compteur de victoires et déserter la zone rouge (25-23, 25-21, 22-25, 25-15).