Les Bleus en rêvent encore

Marien Moreau a répondu présent contre l'Italie. (Maxppp)

Marien Moreau a répondu présent contre l'Italie. (Maxppp)

L'équipe de France, qui doit terminer en tête de sa poule pour rejoindre la phase finale de la Ligue Mondiale, a parfaitement lancé son dernier week-end de qualification en dominant l'Italie (3-2 ; 29-31, 25-23, 25-18, 21-25, 15-12), vendredi, à Dallas. Mais les Bleus devront encore s'imposer devant les États-Unis samedi puis devant la Corée du Sud dimanche.

"Félicitation à la France." Beau joueur, Mauro Berruto. Avec ses meilleurs éléments, l'équipe de l'entraîneur italien vient tout juste de s'incliner devant les Bleus trois sets à deux (29-31, 25-23, 25-18, 21-25, 15-12), dans le cadre du quatrième et ultime week-end de la Ligue Mondiale, que ce dernier souhaite bonne chance aux Tricolores dans leur course à la phase finale de la compétition, qui se déroulera du 4 au 8 juillet prochains à Sofia en Bulgarie. En Bulgarie, les joueurs de Philippe Blain n'y sont pas encore, mais ce n'est pas comme s'ils ne pouvaient plus y aller. Cristian Savani et ses coéquipiers aimeraient sûrement en dire autant, eux qui, c'est une certitude, ne joueront pas le Final Six.

"Je suis très heureux, parce que cette victoire nous laisse beaucoup de possibilités." Oui et non, monsieur Blain. Oui, car l'équipe de France doit réaliser un sans-faute à Dallas afin de terminer en tête de la poule C et ainsi poursuivre l'aventure en Ligue Mondiale: c'est en cours. Et non, puisque le Brésil a profité de ce succès français en cinq manches pour être assuré de finir meilleur deuxième et pour rejoindre la Bulgarie, qualifiée en tant que pays organisateur, la Pologne, première du groupe B, Cuba et l'Allemagne en phase finale. "Nous avons gagné un match très important pour nous", résume parfaitement cette fois le sélectionneur tricolore, sur le site Internat de la Fédération internationale de volley-ball (FIVB).

Marien Moreau, auteur vendredi de 24 points sur 20 attaques et 4 blocs, a su rivaliser avec Michal Lasko (26 points). Et même si cette rencontre ponctuée par un ace d'Earvin N'Gapeth a duré plus de deux heures, Moreau et ses partenaires devront remettre cela dès la nuit prochaine, contre le leader américain, toujours à la Dallas Convention Center Arena. Les États-Unis, champions olympiques en titre, qui ont, dans l'autre duel du jour, dominé la Corée du Sud (3-0 ; 32-30, 26-24, 25-22), que les Bleus affronteront pour finir dans la nuit de dimanche à lundi. Oui, la route menant au Final Six est encore longue...

Le Sport sur votre mobile
en images
Tout Va Bien ! Et à la fin, les Cannoises lèvent les bras... Au-dessus du lot
à lire aussi